- PUBLICITÉ -

Nathalie Berthiaume, propriétaire d'Apparence Centre Capillaire à Blainville, compte 37 ans d'expérience en coiffure.

Cindy Allaire fait partie de l'équipe du centre capillaire depuis quatre ans.

Apparence Centre Capillaire: voir au-delà de la maladie

Le cancer ne prend pas de pause... même en ces temps de COVID-19. Nathalie Berthiaume, propriétaire d'Apparence Centre Capillaire à Blainville, le sait bien, elle qui depuis 2014 vient en aide aux personnes touchées par une perte de cheveux due à la maladie ou au vieillissement.

Au fil des ans, celle-ci a su tisser des liens solides avec le réseau de la santé. «Il y a des patientes qui ne veulent pas avoir de chimiothérapie, car elles ne veulent pas perdre leurs cheveux», explique-t-elle. Coiffeuse depuis 37 ans, Mme Berthiaume est heureuse de pouvoir offrir à ces femmes des solutions personnalisées, que ce soit des volumateurs, des prothèses capillaires ou des perruques, et ainsi les soutenir dans cette épreuve.

Un service à dimension humaine

Quelle qu’en soit la cause, tous reconnaissent l’impact que la perte capillaire peut avoir sur l’estime de soi. «On est là pour accompagner nos clientes dans ce qu’elles vivent», dit Nathalie Berthiaume, tout en rappelant que ses services sont offerts à toute personne qui est préoccupée par la perte de cheveux. Les résultats sont surprenants, naturels et sont, pour plusieurs, à l’origine d’une confiance renouvelée.

Les volumateurs, prothèses capillaires et perruques sont également une option pour les personnes âgées qui souhaitent demeurer bien coiffées, sans avoir à aller au salon chaque semaine. Ajoutons d’ailleurs que, dans le contexte actuel où chacun est invité à limiter ses contacts, l’approche personnalisée d’Apparence Centre Capillaire est particulièrement appréciée.

«Notre service prend une dimension humaine encore plus grande. Il y en a pour qui c’est le seul rendez-vous du mois», mentionne la propriétaire.

Une grande vigilance

Pandémie oblige, Nathalie Berthiaume et sa collègue des quatre dernières années, Cindy Allaire, ont bien évidemment dû revoir leurs façons de faire. Les deux femmes ont choisi de se partager les journées, de sorte qu’elles ne travaillent pas ensemble, au même moment. Ainsi, il n’y a jamais plus d’une cliente à la fois au salon. Comme le souligne Mme Berthiaume, la plus grande vigilance est de mise et une application rigoureuse des recommandations sanitaires est nécessaire.

Pour plus de détails concernant Apparence Centre Capillaire: [www.apparence.ca].

Array
- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top