- PUBLICITÉ -

À travers son bras articulé, le Maximed crée une aspiration dans la zone d'expiration du patient. Les aérosols et gouttelettes microscopiques dans l'air sont aspirés à travers un filtre HEPA certifié efficace à 99,997% sur les particules de 0,3 micron.

Ce capteur d'aérosols pathogènes est utilisé dans les hôpitaux de la région.

Aireau Qualité Contrôle fait une percée aux États-Unis

COVID-19

(G.B) Spécialisée en systèmes de traitement de l'air, l'entreprise Aireau Qualité Contrôle située à Bois-des-Filion voit son expertise être fortement sollicitée en ces temps de pandémie. Celle-ci annonce d'ailleurs le déploiement en sol américain de sa plus récente innovation, le Maximed, un capteur d'aérosols pathogènes destiné au milieu hospitalier.

«Le développement de Maximed est notre façon d’aider les systèmes de santé du monde entier à être plus résilients et à réduire les risques pour les patients et les travailleurs de la santé durant cette pandémie et au-delà», soutient le président de l’entreprise, Martin Brisebois.

Fonctionnant comme un aspirateur, le Maximed élimine à la source les particules et aérosols expirés par les patients en salle d’opération, réduisant les probabilités de contamination de 85 à 90 %. Il est utilisé depuis quelques semaines déjà dans les centres hospitaliers de Saint-Jérôme, Mont-Laurier, Saint-Eustache et Sainte-Agathe. Quatre hôpitaux situés au Colorado, aux États-Unis, ont également signifié leur intérêt pour ce capteur, soit le Lutheran Medical Center, le Platte Valley Medical Center, le Saint Joseph et le Samaritan Hospital.

«Devant le nouveau normal que nous impose la COVID-19, le Maximed devrait devenir la norme. Les hôpitaux des Laurentides font vraiment office de précurseurs dans la lutte aux aérosols», souligne l’entreprise.

Le développement de ce capteur d’aérosols pathogènes est d’ailleurs le fruit d’une collaboration entre les équipes internes d’Aireau Qualité Contrôle, sous la gouverne de M. Brisebois, et du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides.

L’entreprise salue de façon plus particulière la contribution de Mario Desroches, ingénieur au CISSS des Laurentides, et du Dr Alain Lamontagne, anesthésiologiste à l’hôpital de Saint-Jérôme. «L’appui et la disponibilité des gens du CISSS des Laurentides et de leurs employés ont été cruciaux pour le développement du Maximed. L’apport de Francis Boutin, ing., conseiller en développement économique à la Direction régionale des Laurentides du ministère de l’Économie et de l’Innovation a également permis de faciliter le travail», précise-t-elle.

Le Maximed est certifié CSA-Hôpital et les filtres sont approuvés par Santé Canada. Avec cette innovation, Aireau Qualité Contrôle souhaite aider les hôpitaux à traiter plus de patients sans compromettre la santé des médecins, chirurgiens, infirmières et membre du personnel hospitalier.

À propos d’Aireau Qualité Contrôle

Aireau Qualité Contrôle oeuvre dans le créneau du traitement de l’air depuis 1992. C’est en 2000 que l’entreprise s’est établie à Bois-des-Filion, inaugurant alors un bâtiment neuf de 24 000 pieds carrés (plus 4 000 pieds carrés pour les bureaux), en bordure de l’autoroute 640. Le projet d’expansion réalisé en 2007 a permis un agrandissement, pour atteindre un total de 46 000 pieds carrés.

Aireau Qualité Contrôle compte 50 employés au sein de son équipe. Il va sans dire que, dans le contexte actuel, les équipes de recherche et développement de l’entreprise sont plus que jamais actives afin de proposer des solutions innovantes.

 

Array
- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top