- PUBLICITÉ -
Acquisition de Protection Prévex: SPI Santé Sécurité ajoute un nouveau volet d’expertise

Robert Courteau

Acquisition de Protection Prévex: SPI Santé Sécurité ajoute un nouveau volet d’expertise

Chef de file en matière de protection contre les incendies, SPI Santé Sécurité vient de faire l’acquisition de Protection Prévex, une entreprise spécialisée dans la remise aux normes d’immeubles en hauteur et de bâtiments commerciaux, industriels et institutionnels.

«Avec cette acquisition, SPI poursuit sa stratégie de développement dans le secteur des services incendie, un de ces trois vecteurs de croissance, et ce, toujours dans l’objectif d’être le meilleur partenaire pour les entreprises valorisant la santé et la sécurité dans leur milieu de travail», a déclaré Robert Courteau, président et chef de la direction de l’entreprise.

Fondée en 1972, SPI Santé Sécurité possède maintenant plus de 30 points de service à travers le pays, résultat d’une autre acquisition effectuée, celle-là, en 2012, et grâce à laquelle l’entreprise propose désormais trois grands volets d’expertise, à savoir les équipements et services techniques, les services de protection incendie ainsi que les services-conseils et formations.

Au total, depuis sa création, l’entreprise a réalisé 18 acquisitions. Elle emploie aujourd’hui quelque 400 personnes, dont près de 100 travaillent à Blainville. «L’entreprise représente un beau modèle d’affaires et elle est bien établie au Québec. Notre désir est de poursuivre nos acquisitions structurantes et grossir afin de mieux servir nos clients», a illustré M. Courteau.

Protection Prévex

La plus récente acquisition, Protection Prévex, œuvre dans le domaine de la sécurité depuis plus de 25 ans et a principalement comme secteur d’activités l’alarme incendie, le système anti-intrusion, la caméra de surveillance, la détection de gaz et le contrôle d’accès. «Nos clients nous le demandaient. C’est une expertise complémentaire à ce que nous offrons déjà», a fait valoir M. Courteau. Une dizaine d’employés y travaillent déjà.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Sucré
- PUBLICITÉ -
Top