- PUBLICITÉ -
Zap 2012

Les Zapartistes

Zap 2012

Chansons tronquées, perruques, chapeaux et accessoires, la présentation des Zapartistes fait toujours quelque peu bancale, mais l’important c’est de casser la gueule à l’année qui finit. Ils étaient de retour sur la scène du Théâtre Lionel-Groulx, le dimanche 23 décembre, pour régler son cas à 2012.

C’est en formule d’éphémérides que l’on remontait le fil des événements ayant marqué l’actualité depuis janvier dernier et, vous le savez, ils ont été nombreux.

Les comédiens et scripteurs de cette satire sociale et politique sont appuyés par un petit orchestre afin de trafiquer quelques chansons, en leur faisant parler d’actualité. Ces extraits musicaux s’avèrent toutefois sans grand intérêt et ne réussissent finalement qu’à servir d’intermède entre deux sujets.

Au fil du spectacle nous vient l’impression d’assister à l’enregistrement d’une émission d’humour à la radio en fait, en forme de lecture publique, mais pas à la hauteur d’À la semaine prochaine, à Radio-Canada, dont les imitations sont professionnelles et le rythme toujours soutenu.

Bref, au niveau auquel l’humour nous amène en général sur cette scène, les Zapartistes tolèrent mal la comparaison. Il faut dire que les dimanches soir se prêtent mal à l’humour. Il n’y eut pas de grands éclats de rire, même si le spectacle semblait assez apprécié du public.

Alors, zappons 2012 et parlons plutôt de ce qui vient immédiatement en humour avec Geneviève Gagnon (19 janvier), puis ce sera au tour des désopilants Denis Drolet (1er février et de retour le 30 novembre), viendra aussi Claudine Mercier (3 février).

Toute la colonie des comiques s’ensuivra en 2013 avec des supplémentaires tels Martin Petit, Lise Dion et Laurent Paquin, pour ne nommer que ceux-là. Vous trouverez la nomenclature sur le site [www.odyscene.com] ou encore en téléphonant au 450-434-4006.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top