- PUBLICITÉ -

La machine parlante a été fabriquée par la société J.A. Laurin, de Sainte-Thérèse, entre 1920 et 1923.

Une machine parlante au musée régional Joseph-Filion

Au cours des dernières semaines, le Musée régional Joseph-Filion a fait l’acquisition d’un objet extraordinaire. Il s’agit d’un gramophone fabriqué par la société J.A. Laurin de Sainte-Thérèse entre 1920 et 1923, une entreprise qui construisait aussi des pianos.

Le gramophone est le successeur du phonographe, qui fut breveté par Thomas Edison, le 19 décembre 1877. Alors que le phonographe gravait et lisait les sons sur des cylindres, le gramophone le faisait sur des disques, ce qui était beaucoup plus pratique.

Inventé et développé par l’Allemand Émile Berliner entre 1886 et 1889, le gramophone était un appareil entièrement mécanique. Ainsi, la rotation du gramophone est assurée par un ressort que l’on remonte manuellement grâce à une manivelle alors que le son est amplifié par un cornet rectangulaire en bois situé sous la platine (derrière les deux petites portes à l’avant).

En 1880, un élève de philosophie du Petit Séminaire de Sainte-Thérèse a écrit un texte fort éloquent sur l’arrivée du phonographe. En voici un extrait: «Aujourd’hui, il s’agit d’une chose étonnante, près de laquelle les sept merveilles du monde ne sont qu’un jeu, un enfantillage. Je veux parler du phonographe, de la machine parlante. À ce mot, un voile sombre se déroule devant moi; je sens le rouge de la colère, de l’humiliation, ou plutôt de l’orgueil m’empourprer le visage; mon esprit se perd dans un dédale de pensées remplies de tristesse. Quoi donc! l’homme si fier de la parole, de cette belle prérogative qui le distingue de tant d’autres créatures, va se voir ravir son plus riche trésor? Dans quel siècle sommes-nous donc?… C’est évident, il y a des hommes qui ont trop d’esprit… Inventer une pareille machine! mais c’est abominable! Voyez donc… grâce à un petit cylindre, à une membrane de mica et à une aiguille, une feuille de métal pourra parler, chanter, rire, badiner comme vous et moi! Je n’en reviens pas; et plus j’y songe, plus je suis surpris, étonné, émerveillé, ébahi…»

Autres objets à voir

Le musée régional Joseph-Filion est ouvert cinq journées par semaine, soit du mercredi au dimanche, de 9 h à 17 h. Vous pouvez également voir quatre sculptures exclusives d’Olindo Gratton, prêtées par le Musée des Maîtres et Artisans du Québec, et la quarantaine d’objets de fouilles archéologiques réalisées par Micka Matte-Jeanney, qui est le guide au musée régional dans le cadre du programme Emplois d’été Canada.

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours IGA DAIGLE

Concours restos de l'été
- PUBLICITÉ -
Top