- PUBLICITÉ -
Un show rock à Sainte-Thérèse

(Photo Yves Déry)

Un show rock à Sainte-Thérèse

Le groupe rock Sens connaît beaucoup de succès, notamment avec sa chanson intitulée Ma Tempête, sur son tout premier disque baptisé Karma, laquelle pièce tourne autant à CKOI qu’à Musique Plus. Or, le batteur du groupe, Christian Alary, se faisait promoteur d’un spectacle rock térésien, samedi dernier, lequel a connu un très beau succès pour ce qui pourrait bien être une première édition.

Et, pour l’occasion, Christian avait aussi recruté les groupes émergeants avec Live Twice et Jack qui ont donné des premières parties tout à fait relevées, que la foule a accueillies avec ferveur.

Il s’agissait d’une production en lien avec la Ville qui fournissait les installations scéniques, tandis que les membres de Sens se chargeaient de la facture musicale et visuelle, bien évidemment avec leur propre matériel par ailleurs très écologique, puisque tout leur système d’éclairage à diodes électroluminescentes ne consommait que quinze ampères.

Il faut aussi mentionner la participation de Nord Scène et Gilles Dion à la sonorisation pour un spectacle hautement professionnel à tous égards, animé par Luc Cauchon de CKOI.

Il n’y a finalement eu aucun dégât matériel ni incident fâcheux, bref rien qui puisse gêner une récidive, d’autant plus que ce spectacle vient élargir l’offre culturelle déjà fort intéressante de la ville de Sainte-Thérèse.

Mais revenons aux musiciens qui ont tous donné des prestations vraiment solides avec du matériel original, très souvent avec des envolées instrumentales époustouflantes. Bref, du bon rock avec des accents modernes qu’il faisait bon d’entendre.

Il faut dire que Sens est en ascension sur les palmarès avec son récent disque et qu’autant Ma Tempête que En Transe et aussi My Sherona marchent très fort auprès du jeune public amateur de rock francophone. La première partie de Marie-Mai qu’ils avaient donnée au Centre Bell aura été un catalyseur pour leur actuelle tournée qui va sans arrêt de festivals en salles de spectacles.

On a évalué une foule de 800 à 1000 personnes avec les passants attirés par la musique et il semble que l’intérêt y soit tant de la part du groupe de musiciens que de la Ville, afin de répéter l’expérience. Une rencontre est à venir avec Francine Pétrin, directrice des services culturels, et la chose sera discutée.

Une centaine de fans des trois groupes ont ensuite suivi le spectacle qui se déplaçait au Sugar Night Club de la rue Blainville pour une version acoustique qui s’est étirée jusqu’aux petites heures du matin.

On ne rapportait donc aucun incident violent et le tout s’est déroulé sans heurt, ce qui devrait favoriser le retour de la formule, et pourquoi pas sur deux soirs?

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top