- PUBLICITÉ -

Danielle Maisonneuve, pianiste et cheffe de chœur émérite.

Un prix prestigieux décerné à Danielle Maisonneuve

Pianiste hors-pair

La pianiste Danielle Maisonneuve du Chœur philharmonique du Nouveau Monde – Basses-Laurentides (CPNM-BL), anciennement connu sous le vocale Les Chanteurs de Sainte-Thérèse, a reçu, le 27 septembre, le prestigieux prix Gilles-Breton décerné par l’Alliance chorale du Québec (ACQ).

« C’est un beau moment dans ma carrière pour souligner mon engagement pour le chant choral dans lequel je suis impliquée depuis plus de 35 ans », a indiqué Mme Maisonneuve, en entrevue, jeudi dernier.

Recrutée par le chef Jean-Pierre Guindon en 1986, qu’elle a ensuite accompagnée pendant plus de 15 ans, Danielle Maisonneuve est une musicienne de très grand talent, a-t-il dit à son sujet, lors de la cérémonie tenue le 27 septembre.

Mme Maisonneuve a ensuite poursuivi son travail auprès de l’actuel chef et directeur artistique du CPNM-BL, Michel Brousseau, et ce, depuis plus de deux décennies. Il a lui aussi tenu à souligner la complicité musicale qui s’est installée entre eux deux au cours de toutes ces années.

« Dotée d’un sens musical exceptionnel et d’une maîtrise de son instrument sans faille, Mme Maisonneuve travaille en symbiose avec les chefs, discrète mais continuellement à l’affût ».

Tous les choristes qui ont eu la chance de profiter de ses talents musicaux s’entendent en outre pour reconnaître en elle un pilier du travail choral et « une personne sensible, ouverte, à l’écoute et disposée à aider tous et chacun à aller de l’avant dans la maîtrise de sa partition ».

Des heures de répétition

Pour arriver à ce niveau d’excellence au piano, Danielle Maisonneuve a passé d’innombrables heures devant son instrument, à parfaire sa technique et à apprendre des partitions.

« Il faut travailler ! Ce sont des heures de travail. Quand je prépare un concert comme soliste, je passe quatre quatre heures par jour à m’entraîner. Quand j’accompagne, c’est différent, je répète une à deux heures par jour »

Même après toutes ces heures passées à jouer du piano, Mme Maisonneuve est encore nerveuse à l’approche d’un concert.

« Le stress fait partie de la prestation, dit-elle. Demandez à n’importe quel comédien. Être nerveux avant un concert nous permet de conserver ce côté un peu pétillant et d’être toujours aux aguets. Mais une fois sur scène, ça devient de la fébrilité, ce n’est plus de la nervosité. »

Le CPNM-BL est fier et heureux de l’honneur qui est accordé à Danielle Maisonneuve et espère pouvoir profiter de ses talents et de sa grande compétence pour encore plusieurs années.

Fait à signaler, elle est également accompagnatrice pour le CPNM de Montréal depuis 1999, cheffe-assistante pour les deux CPNM, en plus de travailler à la préparation des choristes pour les concerts spéciaux et les tournées internationales, et de diriger son propre chœur de voix de femmes, le Chœur Artémis, qu’elle a fondé en 2009.

Le prix Gilles-Breton, inauguré par l’ACQ en 2015 en l’honneur du professeur et musicien de la région de Québec, est présenté annuellement à un pianiste-accompagnateur ou accompagnatrice dont la carrière exceptionnelle mérite d’être célébrée et reconnue.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

Concours Gagnez vos sorties resto
- PUBLICITÉ -
Top