- PUBLICITÉ -
Photo: Nina-Rose Cassivi

À gauche, Jérémie Turgeon, directeur administratif aux côtés de Simon Dufresne, fondateur du FTMQ.

Un festival qui rassemble et honore les artistes d’ici

Nouvellement installé à Sainte-Thérèse, le Festival de théâtre musical du Québec (FTMQ) est un OBNL qui rassemble la communauté d’artistes et d’organismes afin de promouvoir le théâtre musical au Québec. Fondé en 2018, le FTMQ souligne les créations d’ici tout en permettant une rencontre entre les professionnels du théâtre musical et la relève.

Démocratiser le théâtre musical

« Le théâtre musical c’est tellement plus que Broadway et les paillettes! C’est de l’interprétation, c’est de faire valoir des idées, on peut faire ce qu’on veut au final! », lance Simon Dufresne, fondateur du FTMQ. Quand il a terminé ses études en théâtre musical au Collège Lionel-Groulx en 2016, il constate qu’il s’agit d’une discipline assez méconnue dans la francophonie et que sa communauté n’est pas aussi unie qu’il le souhaitait. « J’avais envie de rassembler cette communauté-là, que toutes les personnes qui travaillent dans le théâtre musical à travers le Québec puissent se rencontrer », appuie-t-il.

Peu de temps après, Kathryn Pérusse et Jérémie Turgeon se sont joints à Simon Dufresne, formant le trio de créateurs qui se cache derrière le FTMQ. Tous les trois sont comédiens et chanteurs de formation, mais surtout, ils ont en commun leur désir d’offrir une plateforme aux artistes de théâtre musical du Québec. « On veut faire de la place aux productions d’ici qui sont différentes des classiques américains qui sont importés et traduits en français. Il y en a énormément qui gagnent à être connues pour que la population en soit fière », avance Jérémie Turgeon, directeur administratif du FTMQ.

D’une autre part, l’équipe du festival travaille pour jumeler les professionnels avec la relève. « Chez les professionnels, c’est un cercle qui travaille très bien ensemble, mais on voulait aller percer ce cercle-là et aller des deux côtés », mentionne Jérémie Turgeon. Ainsi, le FTMQ devient une opportunité pour la relève qui sera à l’honneur dans les deux productions qui seront présentées au début de l’année 2022.

« Ça leur permet d’avoir une expérience avant de se lancer dans le métier. Aussi, nous avons des invités qui sont des professionnels alors ça leur permet d’apprendre de leurs méthodes de travail », précise-t-il.

Sainte-Thérèse et les racines du FTMQ

Pour Simon et Jérémie qui ont gradué du programme de théâtre musical, c’était naturel que le festival soit installé à Sainte-Thérèse. « On a un grand sentiment d’appartenance au programme et on veut faire la promotion de ce que les élèves font au collège parce que des gens formés dans cette discipline, il n’y en a pas beaucoup », soutient Simon Dufresne qui est parti de Québec en 2013 pour étudier sa passion au Collège Lionel-Groulx.

Quant à Jérémie, il réside à Sainte-Thérèse depuis trois ans et il a décidé d’y rester à l’obtention de son diplôme. « J’aime vraiment la ville, je trouve que la communauté est le fun et il y a aussi une belle communauté d’affaires. Aussi, il y a une super opportunité pour produire des spectacles ici et à Sainte-Thérèse, il y en a de la création! Justement, on aimerait que ça sorte, que les gens de partout à travers le Québec puissent voir ce qui se fait ici », conclu-t-il.

Pour suivre le FTMQ ou pour découvrir ce qu’il annonce pour 2022, suivez leurs réseaux sociaux ou consultez le site internet www.ftmq.org

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top