- PUBLICITÉ -
Entête - Culture

Un concert astronomique

Avec l’Orchestre Symphonique des Basses-Laurentides

L’Orchestre Symphonique des Basses-Laurentides et l’Harmonie Vent du Nord conjuguaient leurs talents, sous la direction du chef Jean-François Renaud, pour accompagner Pierre Lacombe, Directeur du Planétarium de Montréal, afin de faire valoir l’astronomie et surtout Galilée, à qui l’on doit le perfectionnement du télescope.

Puisque l’orchestre est basé à Boisbriand, c’est bien évidemment à la Maison du citoyen qu’il rassemblait son public, dimanche dernier.

Il s’agissait donc d’une conférence en plusieurs parties entrecoupées de pièces musicales ayant trait au sujet abordé par l’astronome. C’est ainsi qu’on a pu entendre la trame musicale du film Apollo 13, alors que l’invité parlait de la station orbitale, et qu’on a choisi Au Clair de la lune, chanté par la petite Sabrina Ève Renaud, puis Blue Moon pour donner suite aux propos de Pierre Lacombe sur l’ancienne époque où, au-delà de la lune, l’Église considérait le cosmos comme une perfection.

Puis on a entendu cette autre trame filmique du célèbre Star Wars, en version disco, pour illustrer les inepties de la science-fiction. Jupiter et Mars, dont parlait aussi le conférencier, ont inspiré le compositeur Gustav Holst que l’orchestre reprenait tout juste avant la Symphonie nº 8, du compositeur et astronome William Herschel. On a conclu la représentation agrémentée de projections sur écran géant avec Star Dust et The Independance day.

Sachez qu’on a fait salle comble pour ce spectacle original, qui nous a fait cheminer du Big Bang jusqu’à Hollywood.

L’Orchestre que dirige Jean-François Renaud est constitué de musiciens semi-professionnels de tous les âges, y compris un très jeune trompettiste, qui savent lire une partition et, parmi tout ce beau monde, le plus grand intérêt fut certes pour la contrebassiste et alto Denise Parent, dont les partitions chantées furent absolument ravissantes.

Les deux ensembles, qui regroupaient une quarantaine d’instrumentistes, existent depuis moins de trois ans, mais le dynamisme de leur chef aura été suffisant pour provoquer les choses et aboutir sur ce spectacle fort apprécié de la foule.

Si vous êtes musicien et en quête de collaborations artistiques, c’est une occasion en or pour vivre de belles expériences de groupe, et de scène. Toute personne désireuse de joindre les rangs de l’Orchestre Symphonique des Basses-Laurentides est invitée à se présenter aux répétitions qui sont tenues les dimanches, de 13 h 30 à 16 h, à la maison du citoyen de Boisbriand, au 955, Grande-Allée.

Pour davantage de renseignements, il vous suffira de communiquer au 514-214-5047 et demander Jean-François Renaud, lequel est secondé de Stéphanie Lapointe dans la gestion de l’orchestre et de l’harmonie.

C’était bien évidemment pour commémorer cette Année internationale de l’Astronomie que le Planétarium s’impliquait auprès de l’orchestre, une relation qui aura généré une représentation originale et fort intéressante à tout point de vue.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top