- PUBLICITÉ -
Tombée de rideau avec Ava

(Photo Yves Déry)

Tombée de rideau avec Ava

Muffins au son

C’est un duo classique que nous connaissions déjà et que nous retrouvions sur scène avec grand plaisir, dimanche dernier, alors que la violoniste Véronique Mathieu et son acolyte pianiste Andrée-Anne Perras-Fortin venaient donner le tout dernier concert des matinées Muffins au son promues par le Comité culturel de la Ville de Sainte-Thérèse.

Le duo Ava s’installait donc dans le hall du centre communautaire du boulevard du Séminaire, devant une foule d’habitués de ces concerts dominicaux.

C’est avec énergie que les deux jeunes musiciennes entamaient le programme avec Danses roumaines, de Bartok. Il faut savoir que leur complicité musicale est vieille de l’époque de leurs études au Conservatoire de musique de Québec et qu’elles ont participé ensemble à des classes d’interprétation à Lausanne, en Suisse, là où elles ont aussi donné un récital pour la Radio Suisse Romande.

- Publicité -

C’est avec Mozart que nous avons ensuite plongé dans le drame et l’élégance, avec la Sonate K.304 en mi mineur, en deux mouvements, avec l’Allegro et Tempo di minuetto.

Vous n’êtes pas sans savoir qu’avec l’inscription du nom d’un compositeur classique viennent habituellement deux dates: celles de sa naissance et de sa mort, par exemple W.A. Mozart (1756-1791). Mais pour la compositrice albertaine Heather Schmidt, on ne lit heureusement que (1974), puisque son Adagio a été écrit en 1996 et qu’il nous fait espérer une vie tout aussi longue que productive pour la compositrice. Cette pièce ultramoderne et très intense dans ses variantes nous laissait croire qu’il sera encore possible de composer du classique au XXIe siècle.

Le piano soliste était par ailleurs absolument remarquable dans un extrait de l’Impromptu op. 142 de Franz Schubert et la finale fut toute française avec Trois Pièces (Nocturne, Cortège et d’Un matin de printemps) de Lili Boulanger, puis Sonate pour piano et violon de Claude Debussy, dans les mouvements Allegro vivo, l’Intermède fantasque et léger et la Finale très animée.

Avec cette série dominicale qui s’achevait donc sur un très bon concert, notre Comité culturel nous aura fait renouer tout au long de la saison avec le talent de Marie-Andrée Ostiguy, aussi rencontrer le quatuor Saint-Germain et la harpiste Julie Gascon, découvrir également des talents de chez nous, avec Jean-Philippe Tanguay et Nicole De Cristofaro, pour terminer superbement avec les deux musiciennes de Ava.

La saison 2009-2010 vous sera bientôt annoncée avec la programmation du Théâtre Lionel-Groulx, qui s’occupe aussi de la billetterie. De très belles choses sont à prévoir dès l’automne et nous vous tiendrons bien évidemment au courant.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Voyagez avec Vasco
- PUBLICITÉ -
Top