- PUBLICITÉ -
Sur les traces de Nancy Bourrassa

(Photo Michel Chartrand)

Sur les traces de Nancy Bourrassa

Arts visuels

Nancy Bourassa terminait tout juste une œuvre d’intégration à l’architecture pour la Ville de Boisbriand que voici déjà l’artiste peintre dans une exposition «soliste» toute térésienne, laquelle nous lance Sur les traces (c’est le titre de l’évènement) de ce que fut le village.

Faites vite, parce que vous avez jusqu’au 14 février pour vous rendre à la maison Lachaîne et y voir la vingtaine de tableaux, petits et grands formats, issus de cette commande spécifique pilotée par la Société d’histoire et de généalogie des Mille-Îles.

Le thème de l’identité et de la perte d’information liée au temps et à l’histoire a donc guidé la production de Nancy Bourassa, qui a utilisé des photographies d’édifices d’autrefois, qu’elle a d’abord quadrillées, puis découpées de lignes aléatoires qui rappellent ces vieux portraits traversés d’une ligne de pliage. La peinture en surimpression établit un jeu de formes très réussi et les couleurs apportent une nouvelle dimension et un autre relief qui relatent bien cette évolution temporelle.

Cette réinterprétation du patrimoine architectural et des formes topographiques résulte en des tableaux très réussis, tant par leur équilibre qu’en vertu d’une esthétique fascinante.

Ce n’est vraiment pas la première fois que nous vous parlons de cette jeune artiste qui a poursuivi sa formation à l’École supérieure des arts décoratifs de Strasbourg, après son baccalauréat en arts visuels à l’UQAM. La Blainvilloise s’est aussi fait valoir au Musée d’art contemporain des Laurentides, évidemment chez Praxis ainsi qu’à la Galerie Push. Elle fut aussi boursière du Fonds des Laurentides pour les arts et les lettres.

C’est donc une très belle production en techniques mixtes à propos de formes topographiques et de repérages fictifs que l’on vous propose au 37, rue Blainville Ouest, à l’angle de la rue de l’Église. Vous pouvez passer les jeudi et vendredi, de 14 h à 17 h, de même que les samedi et dimanche, entre 17 h et 21 h.

Que ce soit pour motif historique ou artistique, il est assuré que vous y trouverez un grand intérêt et l’entrée est bien évidemment gratuite pour cet évènement soutenu par quatre organismes, dont le Conseil régional des élus, le Forum jeunesse Laurentides, le Conseil des arts et des lettres, le Conseil de la culture des Laurentides et, bien évidemment, la Ville de Sainte-Thérèse.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top