- PUBLICITÉ -
Subvention fédérale de 73 000 $

Photo Claude Desjardins

Les députés sortants de Rivière-des-Mille-Îles et Thérèse-De Blainville, Linda Lapointe et Ramez Ayoub, sont venus confirmer le renouvellement de cette subvention provenant de Patrimoine Canada. Au centre, la directrice générale d’Odyscène, Chantal Lamoureux.

Subvention fédérale de 73 000 $ pour Odyscène

Odyscène

Le diffuseur Odyscène profite à nouveau du Fonds du Canada pour la présentation des arts (FCPA) qui injecte 73 000 $ dans la promotion de la culture dans notre région.

«Il s’agit d’un renouvellement, et même d’une bonification du montant» , précisait le député de Thérèse-De Blainville, Ramez Ayoub, lors de la remise officielle de ces subsides gouvernementaux provenant de Patrimoine Canada, le vendredi 6 septembre. La députée de Rivière-des-Mille-Îles, Linda Lapointe, était également présente.

«Cet argent-là aidera au fonctionnement d’Odyscène, notamment pour permettre des spectacles plus à risques ou encore pour le jeune public, des spectacles de musique du monde et même des artistes canadiens d’un peu partout» , exprimait la directrice générale de l’organisme, Chantal Lamoureux. La subvention, de fait, s’accompagne d’une condition d’inclure du contenu «canadien» dans la programmation et la directrice estime qu’on peut alors compter une bonne douzaine de spectacles rencontrant ces critères, grâce à cette enveloppe qui s’étale sur deux ans.

Plus besoin d’aller à Montréal

«Ça permet d’augmenter l’éventail de l’offre» , résumait le député Ayoub, alors que Linda Lapointe en ajoutait sur le rayonnement du diffuseur qui est également soutenu par les villes de la MRC de Thérèse-De Blainville. «L’offre de spectacles dans la région est très large et très grande. Plus besoin d’aller à Montréal» , renchérissait Mme Lapointe en parlant de l’importance de soutenir cet organisme fondé en 1986 et qui connaît un développement constant.

Odyscène, incidemment, vient de dévoiler une programmation contenant plus de 225 spectacles présentés dans trois lieux distincts, le Théâtre Lionel-Groulx, le Cabaret BMO Sainte-Thérèse et la Salle Pierre-Legault de Rosemère, sans compter les spectacles pour enfants présentés au Centre communautaire de Blainville et les soirées d’humour tenues au Centre culturel Laurent-G.-Belley, à Lorraine. L’offre permet d’attirer quelque 90 000 spectateurs par année.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section Concours

Concours La meilleur des aventures sucrée 2020
- PUBLICITÉ -
Top