- PUBLICITÉ -
Si Prague et la République tchèque m’étaient contées

Cesky Krumlov, petite ville médiévale, en Bohême-du-Sud.

L’église de Notre-Dame du Tyn, à Prague.
Le château de Loket.
Martin Généreux, Michèle Deguise, en compagnie de leurs enfants, Ariane et Gabriel.

Si Prague et la République tchèque m’étaient contées

Avec les Aventuriers voyageurs

C’est exactement sur ce ton-là, auréolé de mystère et d’enchantement, que s’ouvre le film de Michèle Deguise et Martin Généreux qui, avec leurs deux enfants, Ariane et Gabriel, parcourent maintenant les salles de cinéma, histoire de partager avec le public les riches souvenirs qu’ils ont rapportés de leur récent voyage de 24 jours en République tchèque, et qui fait l’objet d’une tournée chapeauté par Les aventuriers voyageurs. Il était une fois…

Les aventuriers voyageurs est un distributeur de films et de conférences de voyages qui offre à des passionnés de la chose la possibilité de réaliser leurs propres documentaires, ce que le couple Deguise-Généreux a résolument entrepris en 2014, avec un premier film tourné à Kauai, Hawaï, et projeté dans 39 salles. Cette fois, il propose un film tout simplement intitulé Prague et la République tchèque, qui raconte ce voyage en Tchéquie, nouvelle appellation pour ce pays aux 2 000 châteaux.

Aller vers les gens

L’histoire et le patrimoine architectural, tout comme les paysages fabuleux de la Bohême et de la Moravie n’échappent évidemment pas à la lentille de ces deux globe-trotters (ils ont parcouru au moins 40 pays jusqu’ici), le couple jérômien est tout autant, et même davantage, attiré par les gens qu’il rencontre dans chacun des pays visités, et particulièrement hors des sentiers battus.

Doris, par exemple, cette survivante de l’Holocauste, maintenant âgée de 92 ans, qui a accepté de leur parler de son séjour au camp de concentration de Terezin. «Souvent, les gens ont décidé de tourner la page sur cet épisode tragique de leur vie» , indique Michèle Deguise, alors que dans ce cas, leur hôtesse leur a même fait visiter ces sordides installations. «C’était très touchant. Cette rencontre a été un vrai coup de cœur» , poursuit la voyageuse en esquissant le drame d’une jeune fille de 15 ans, qui y a perdu tous les membres de sa famille avant d’être libérée par l’armée russe, en mai 1945.

Le genre de rencontre qui peut s’ouvrir sur l’amitié (ou pas) et qui permet, selon les deux voyageurs, de se mettre véritablement au diapason des gens, de se délester de ses a priori et de promouvoir, à travers leurs films, une autre façon de voyager. «Nous voulons que les gens qui verront le film aient l’impression de monter avec nous dans la voiture et d’être membres à part entière du voyage» , poursuit Michèle, qui présente aussi la chose comme un objet hybride, à la fois documentaire et journal de bord.

Et l’allusion contenue dans le titre qui coiffe cet article n’est pas anodine puisque la Tchéquie s’affiche elle-même comme le «pays des contes» (Land of stories), la conférencière poussant l’exercice jusqu’à enfiler sa robe de princesse, lors des projections publiques. «Déjà, marcher dans les rues de Prague, c’est comme vivre un conte de fées» , dit-elle. Les deux cinéastes voyageurs ont donc voulu donner cette teinte particulière à leur film. Comme un fil conducteur qui mènera le public d’un endroit à l’autre, d’une rencontre à l’autre, dans ce pays où l’on peut même prendre des bains de bière (oui, madame!).

Une passion à partager

Le film dure 90 minutes et prévoit un entracte permettant un quart d’heure de discussion, laquelle peut aussi se poursuivre après la projection. De fait, il y en aura une le jeudi 29 mars, au cinéma Saint-Eustache, et un coup d’œil rapide au calendrier permettra à ceux et celles qui ne pourront y être de relever d’autres dates et lieux de diffusion. Vous trouverez d’ailleurs l’horaire complet sur le site [http://www.lesaventuriersvoyageurs.com].

«Nous voulons partager notre passion avec les gens» , suggèrent Michèle Deguise et Martin Généreux qui ont déjà en banque les images de leur prochain film qui portera sur l’Asie du Sud-Est (on passera bientôt à l’étape du montage) et qui entendent déjà l’appel du large en vue d’un prochain voyage dont la destination n’est pas encore fixée.

 

Array
- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top