- PUBLICITÉ -
Secondaire en spectacle: audace et originalité

Roxanne Bacon, gagnante de la catégorie Interprétation, enflamme le public avec Le chant tyrolien de papa.

Secondaire en spectacle: audace et originalité

C’est un agréable vent de fraîcheur qui a soufflé sur l’auditorium de l’école secondaire Saint-Gabriel le 14 avril dernier. 

En effet, cette finale régionale des Laurentides a été marquée par des prestations empreintes d’audace et d’originalité alors que les gagnants des finales locales se mesuraient les uns aux autres dans une succession de numéros variés.

Provenant des écoles secondaires Rive-Nord, Augustin-Norbert-Morin, du Harfang, Saint-Gabriel, Liberté-Jeunesse, Jean-Jacques-Rousseau et polyvalente des Monts, des élèves de tous les niveaux sont montés sur les planches pour tenter d’épater le jury.

Celui-ci avait pour tâche de sélectionner son favori dans chacune des catégories en jeu (Auteur-compositeur-interprète, Interprète, Danse-expression corporelle), en évaluant le talent et la présence sur scène des concurrents, tout comme l’originalité de leurs numéros.

C’est ainsi que Daniel Mulumba, David Mulumba, Lendy Millien, Nervens Dermosthène et Jovany Germain, de l’école du Harfang, ont remporté la palme dans la catégorie Auteur-compositeur-interprète. Leur rap Pour maman, vibrant hommage à «la femme de leur vie», a charmé public et jury, à la fois touchés et étonnés par son propos. Car il semble effectivement plutôt rare, et réconfortant, de voir cinq grands jeunes hommes clamer haut, fort et en vers habiles l’amour maternel comme un trésor.

Un son de cloche semblable résonne du côté de Roxanne Bacon, laquelle a enlevé les honneurs de la catégorie Interprétation en sortant elle aussi des sentiers battus. Comme une étincelle, l’élève du Harfang a enflammé le public par sa voix claire et son sourire, sa présence énergique et son talent indéniable pour le chant tyrolien, dans un numéro inattendu et réellement rafraîchissant.

Du côté de l’Expression corporelle, c’est le duo de Cynthia et Stéphanie Kovacs, de Liberté-Jeunesse, qui l’a emporté, impressionnant les juges et les spectateurs par un kata musical au rythme endiablé. Précis et acrobatique, alliant flexibilité et maniement d’armes, le numéro intitulé All In a sans contredit tenu le public en haleine.

Avec une équipe d’animation pour chacune des moitiés de la soirée, le public a pu explorer deux univers. Le premier, un Club Med farfelu proposé par Olivier Conti-Legault et Stéphanie Thiffault, et le second, d’habiles parodies d’émissions de télé livrées par Mathieu Gurreri, Mélina Nantel et Valérie Martineau. Leurs interventions brèves liaient les nombreux numéros avec cohésion, conférant un rythme soutenu à une soirée qui aurait facilement pu traîner en longueur, vu le grand nombre de prestations. Mais le spectacle s’est déroulé avec fluidité, auréolant de succès cette finale régionale.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Mariage 3k
- PUBLICITÉ -
Top