- PUBLICITÉ -

Sam Boisvert et David Beaucage se partagent la scène du Cabaret BMO de Sainte-Thérèse

Les adeptes de l’humour seront comblés vendredi le 5 novembre puisque Sam Boisvert et David Beaucage seront de passage au Cabaret BMO de Sainte-Thérèse pour un spectacle en plateau double.

À tour de rôle, ils vont se succéder avec chacun 40 minutes de leurs plus récentes blagues. À la fois distincts et complémentaires, les deux humoristes offriront une soirée colorée en toute légèreté. Diplômé de l’École Nationale de l’Humour (ÉNH) en 2017, Sam Boisvert est déjà reconnu pour son style sobre, mais rempli d’autodérision. « Il a un style complètement différent de moi, avance David Beaucage. C’est un gars pur, qui est plus jeune que moi. Il est dans le début de la vingtaine alors il parle d’autres choses, il a d’autres points de vue et il fait du stand-up plus classique. »

« Il y a ce ‘’fit’’ avec Sam dans le sens où tu peux m’aimer et aimer Sam en même temps alors qu’on est complètement différents », continue-t-il. Quant à David, il a fait sa place dans le milieu de l’humour quelques années précédemment son collègue. Depuis sa sortie de l’ÉNH en 2013, plusieurs l’ont vu au petit écran en partie à l’émission En route vers mon premier gala Juste Pour Rire où il a été sacré finaliste et il a présenté en 2017 son premier spectacle solo Échapper le gâteau.Puis contrairement à Sam Boisvert, David se présente avec un style et un humour bien divergent. « J’ai 10 ans de plus que lui, j’arrive avec un style plus absurde et avec un humour plus noir », précise-t-il.

Un spectacle, deux couleurs

« Ça se passe super bien à date et ça permet aux gens de voir deux styles différents », continue David Beaucage. Avec cette formule en deux temps, les spectateurs ont accès à deux univers le temps d’une seule soirée. D’un autre côté, il s’agit d’une belle opportunité pour les humoristes qui prennent place dans le milieu. « C’est un modèle qui se fait bien dans un contexte de développement de carrière,précise l’humoriste. C’est comme une marche vers un spectacle en solo, c’est un peu une progression naturelle. »

« Ça ressemble à une mini-tournée et j’en profites vraiment parce que ça me permet de roder un spectacle de mon côté en même temps », explique David. Ce type de présentation est d’ailleurs une occasion pour les deux humoristes de présenter leur matériel un peu partout. « C’est sûr qu’à Sainte-Thérèse, il y a une certaine proximité à Montréal, mais ce n’est jamais pareil, comme avec les références qui ne sont pas toujours les mêmes, constate-t-il. Ça me permet donc d’améliorer mon matériel et de voir si ça résonne ailleurs. »

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

Concours Gagnez vos sorties resto
- PUBLICITÉ -
Top