- PUBLICITÉ -
Sainte-Anne-des-Plaines: la peinture dans tous ses états

Grâce à ses tableaux portant une touche aussi réaliste que stylisée, Claude Tousignant a remporté le premier prix de l’Exposition d’Arts visuels de Sainte-Anne-des-Plaines.

Sainte-Anne-des-Plaines: la peinture dans tous ses états

L’art pictural se transforme et l’exposition d’arts visuels de Sainte-Anne-des-Plaines se présente comme une vitrine incontournable à cet égard. La 31e édition de l’événement, qui se tenait les 2 et 3 avril derniers, au Centre J.-G-Cardinal, a permis aux visiteurs de découvrir les œuvres de plus de 70 artistes. Leur ravissement était visible.

Œuvres abstraites, figuratives, exploration de la nature, des formes ou des couleurs, la dernière exposition d’arts visuels de Sainte-Anne-des-Plaines avait de quoi plaire à tous les goûts, à ceux qui aiment les belles images autant qu’à ceux qui privilégient un exercice plus créatif.

Évolution des styles

D’entrée de jeu, la maturité des styles accroche l’attention. Chacun cherche désormais à glisser un coup de pinceau singulier sur ses toiles. La peintre Maria Varäo en discutait justement avec les exposantes voisines. «La peinture a beaucoup évolué», leur disait-elle.

On la croit. Sur ses toiles, on pourrait ne voir qu’un ensemble de fleurs mises en valeur par de jolies couleurs, mais en les observant bien, on constate son travail infiniment délicat et qui laisse une douce harmonie enrober l’œuvre.

Le Montréalais d’origine chinoise, Hong Minh Cung, lui, a trouvé sa ligne personnelle depuis un bon moment déjà : la transparence. Sa nouvelle série de tableaux est dignifiée par ses couleurs éclatantes et la simplicité des formes répétées de l’un à l’autre. Un autodidacte.

Un peu plus loin, les œuvres de Louise Jolicoeur se démarquent par leurs couleurs. Surtout l’une d’entre elles, profonde et intense. C’est le «teal», dit-elle, pointant son doigt sur le turquoise sombre qui sert de fond à plusieurs de ses œuvres au style abstrait.

Sous-estimant son talent, pourtant réel, elle n’a exposé aucune de ses œuvres des 20 dernières années, jusqu’en 2015. «Je les donnais», lance la dame. Leur beauté a pourtant retenu l’attention du jury, qui lui a décerné une mention d’honneur.

Les dames déformées de Denise Dufour ont également suscité l’admiration du jury pour une mention d’honneur. L’artiste de Sainte-Sophie peint depuis 50 ans. Pourtant, elle ne parvient à expliquer sa démarche. «Peindre, c’est un moyen d’expression. C’est mon équilibre», répond-t-elle simplement.

Claude Tousignant, son voisin, qui est graphiste de formation, a réalisé de magnifiques portraits qu’il personnalise en insistant sur l’effet vaporeux de son coup de pinceau. Autodidacte, l’artiste se consacre à son art à temps plein depuis quatre ans. Son Blend date a retenu l’attention du jury, qui lui a décerné le 1er prix de l’exposition.

Gagnants

Œuvre achetée par la Ville de Sainte-Anne-des-Plaines: Le toit bleu, de Manon Latendresse.

1er prix/Bourse Mario Laframboise, député de Blainville (200 $): Blend date, de Claude Tousignant.

2e prix/Bourse Simon Marcil, député de Mirabel et Coup de cœur du jury (150 $): Fusion, de Denise Dufour.

3e prix remis par le député Laframboise (100 $) : Cactus, d’André Desrochers.

Mentions d’honneur: Diane Rossignol (La maison du ruisseau), Louise Jolicoeur (C’est un teal) et Gabriel Lavoie (Soleil d’hiver).

Œuvre du tirage au sort : Cactus, d’André Desrochers.

Prix coup de cœur du public (100 $): Manon Signori Dagenais.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top