- PUBLICITÉ -
Retour aux sources pour les Transformers

Hailee Steinfeld (Charlie Watson) se lie d’amitié avec Bumblebee qui a trouvé refuge sur Terre.

Retour aux sources pour les Transformers

Bumblebee

Lisez la critique de Sébastien Trottier sur un film qui vient de prendre l’affiche dans les salles de cinéma. Cette semaine: Bumblebee.

J’ai vécu mon enfance dans les années 1980, et comme de nombreux garçons, ma série télé favorite était Les Transformers. Michael Bay a réalisé cinq volets sur grand écran durant la dernière décennie, me ramenant à cette période de ma vie. Malheureusement, les effets spéciaux et les explosions prenaient trop de place. Travis Knight, maintenant aux commandes de la franchise, revient à la base, en situant les événements 30 ans plus tôt.

En 1987, Bumblebee, issu du clan des Autobots, trouve refuge sur Terre, alors que sa planète natale est en guerre. Apeurée et recouverte de blessures, cette machine intelligente pouvant se métamorphoser en voiture se cache en attendant ses camarades. Lorsqu’elle fait sa connaissance, Charlie, une jeune femme célébrant son 18e anniversaire, est surprise par ses capacités. C’est à partir de cet instant qu’une amitié se développe entre eux, jusqu’à l’arrivée de deux robots «Décepticons» aux armes destructrices.

Des personnages dans leur forme originale

Enfin, je retrouve les personnages dans leur forme originale. Le scénario du film étant mieux élaboré, on peut dorénavant profiter de l’intrigue. L’absence du père, le petit frère agaçant et la rencontre d’un être extraordinaire sont des sujets explorés s’inspirant des longs métrages E.T. et Le Géant de fer.

Tous ceux ayant aimé le dessin animé de la première génération vont se réjouir des séquences sur Cybertron. Les multiples caméos (Optimus Prime, Shockwave, Soundwave, Ratchet et Arcee) offrent aux spectateurs ce qu’ils désiraient depuis longtemps. La production s’est amusée à inclure plusieurs références de cette époque via la musique, le cinéma, les séries télévisées et la pop culture.

En nomination pour un Oscar, Hailee Steinfeld s’est fait connaître en 2010 dans le western Le vrai courage. Cette fois-ci, elle incarne la protagoniste principale accompagnant la créature d’un autre monde. C’est avec plaisir qu’on suit leurs péripéties au cours de l’aventure. John Cera, sous les traits d’un militaire à la poursuite de Bumblebee, n’est pas très pertinent au sein de l’histoire, malgré quelques scènes d’action lui permettant de justifier sa présence au générique.

La semaine prochaine, il sera question du film Jeu d’évasion.

D’ici là, découvrez le site [http://cine-techno.com], afin de consulter les critiques et l’actualité DVD et Blu-ray.

Ma note:

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Mariage 3k
- PUBLICITÉ -
Top