- PUBLICITÉ -
Entête - Culture

Pique-nique avec Écho Kalypso

Ils sont très peu connus, mais ils excellent dans leur style ska punk reggae. Les huit musiciens du groupe Écho Kalypso débarquaient au centre‑ville de Sainte-Thérèse, dimanche dernier, pour faire valoir leur métissage musical.

Il s’agit de la série des Pique-niques musicaux qui se sont déplacés du petit jardin du Centre Drapeau-Deschambault pour s’établir tout près, toujours sur une scène extérieure, à l’angle des rues St‑Louis et Chanoine-Lionel‑Groulx. Nous assistions donc à une première prestation musicale d’une série de quatre spectacles qui occuperont tout le mois de juillet.

C’est évidemment gratuit et la Ville de Sainte-Thérèse vous convie aux prestations de Lisa‑Marie Jolin, dimanche prochain, puis la musique du monde de Ragleela, le 21 juillet, et finalement les accents klezmer et tsiganes de Gadji‑Gadjo, le 28 juillet.

Ce fut un bon spectacle de la part du groupe fondé en 2005, lequel décrochait récemment le Félix de l’année au chapitre Musiques du monde, mais une prestation donnée devant une très petite foule qui se résumait surtout aux bénéficiaires du centre d’hébergement de longue durée.

Pour la petite histoire d’Écho Kalypso, sachez que le groupe était un quatuor en 2005, constitué du chanteur et guitariste Daniel Courtemanche, le batteur Éric Provost, Julien Véronneau à la guitare comme à la basse et Martin Vlairmont aux claviers et aussi bassiste. Se sont ensuite ajoutés Hubert Côté à la trompette et Véronique Gagnon au saxophone et Philippe Beaudin aux percussions.

Vous devinez l’amplitude musicale du groupe qui sait tout de même utiliser toutes ces sonorités sans jamais faire dans la cacophonie. Les paroles sont francophones et les musiques très festives; il suffirait de peu, en fait, pour que le groupe s’impose sur toutes les scènes.

Sans doute serait‑il heureux de rappeler que cette série ne s’adresse pas seulement à la clientèle du centre d’hébergement, mais que vous y êtes tous conviés dès midi, pour partager des jeux de société dans une atmosphère familiale, et bien évidemment pique‑niquer.

Dimanche prochain, donc, vous aurez l’occasion d’y découvrir Lisa‑Marie Jolin dans son spectacle intitulé üt‑opia, alors qu’elle sera accompagnée d’Anit Gosh au violon, mandoline et voix, Mickael Cotnoir à la guitare et au chant, ainsi que Simon Pagé à la contrebasse.

Vous aurez droit à des compositions, sinon des chansons dénichées sur tous les continents et interprétées de façon très convaincante sur d’excellents arrangements musicaux.

Vous êtes donc conviés à 13 h, mais on arrive à midi pour pique-niquer et les enfants sont évidemment bienvenus.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top