- PUBLICITÉ -
Piano classique et violon jazz: l’univers étoffé de Mireille Proulx

La violoniste jazz Mireille Proulx, à la maison Lachaîne.

Piano classique et violon jazz: l’univers étoffé de Mireille Proulx

C’était la relance des Matinées muffins au son, dimanche dernier à la maison Lachaîne, et ce fut de fort bon augure pour le Comité culturel de Sainte-Thérèse qui présentait la violoniste Mireille Proulx.

Il est rare d’entendre du jazz au violon, et plus encore dans des compositions où l’on recoupe une grande influence classique pour soutenir une solide inspiration jazz, le tout servi en duo piano et violon, avec la complicité de John Sadowy.

Il s’agit de compositions très particulières gravées sur quatre disques, dont le tout dernier s’intitule Volutes, et nous avons eu droit à un univers musical inédit et très original. Jazz ou musiques du monde? Il vous appartiendra de choisir, mais chose certaine, l’univers musical de Mireille Proulx est très étoffé et ses inspirations s’avèrent vraiment personnelles.

Ses compositions, telle la fougueuse pièce intitulée Vaillancourt, sont souvent inspirées par l’art, et particulièrement la sculpture, dont la musicienne explore les émotions sur son instrument, avec des sonorités et des motifs vraiment très originaux. L’accompagnement pianistique est très classique, mais avec des accords et des variations qui en font des partitions jazz tout aussi créatives.

Ce fut donc une très belle ouverture de saison pour le Comité culturel qui vous offrira aussi L’ensemble vocal Coda (21 octobre), de même que la mezzo-soprano Chantal Scott (10 février), également la pianiste Justine Pelletier (10 mars) et finalement l’ensemble Mosaïque (7 avril).

On lançait par ailleurs les Rendez-vous au coin du feu avec l’artiste siffleur Lise Savard, vendredi dernier, et le Comité culturel vous réinvitera les vendredis soir, toujours à la maison Lachaîne, pour écouter les Pierrot Fournier (19 octobre), Émile Proulx-Cloutier (8 février), Katerine Desrochers et le Trio BBQ, avec leurs propres compositions en jazz manouche (8 mars), et finalement un hommage à Aznavour, avec Annie Comtois (5 avril).

Ces spectacles intimistes donnés au coin des rues Blainville et de l’Église ne coûtent que 18 $ pour les Rendez-vous au coin du feu et 17 $ pour les Matinées muffins au son. Vous pouvez réserver auprès de la billetterie d’Odyscène, au 450-434-4006, et il y a presque toujours possibilité d’acheter des billets à l’entrée.

Les spectacles sont donnés dans l’atmosphère intimiste de la maison ancestrale en formule cabaret, les enfants y sont bienvenus et l’accueil est très convivial, avec café et muffins.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

Concours IGA Daigle
- PUBLICITÉ -
Top