- PUBLICITÉ -
Petit chœur deviendra grand

Mathieu Bourret, directeur du petit chœur Animato. (Photo Claude Desjardins)

Petit chœur deviendra grand

Animato

Le petit chœur Animato progresse bien et celui qui l’a mis sur pied, à la fin de l’été 2017, Mathieu Bourret, est d’avis que les fondations sont désormais solides et que l’ensemble peut résolument songer à gonfler ses effectifs et placer la barre aussi haut qu’on peut l’imaginer.

Ils étaient une vingtaine à lever la main quand Mathieu Bourret, toujours à la tête de l’Ensemble vocal Alternatim, a lancé ce projet de former un chœur d’enfants âgés de 7 à 14 ans, basé à Sainte-Thérèse. On a passé le test de la première année avec fébrilité, on a remporté le succès escompté au terme du premier exercice public, voilà qu’on prépare activement le concert qui clôturera la deuxième année, le samedi 8 juin à la salle Pierre-Legault de Rosemère, un moment charnière pour la suite des choses.

Les bienfaits du chant choral

«On a déjà une bonne base, le noyau est là, maintenant il faut ajouter des membres. Je veux vraiment que ça devienne une institution» , reprend Mathieu Bourret qui voudrait commencer par doubler ses effectifs au terme de la prochaine période de recrutement. «Les grands chœurs d’enfants peuvent compter jusqu’à cent voix» , poursuit-il, confirmant cette ambition qu’il a d’offrir aux enfants qui le désirent un environnement musical où ils pourront non seulement chanter, mais bénéficier aussi d’une véritable formation.

Et Mathieu Bourret de se lancer dans une longue énumération des bienfaits du chant choral sur les enfants, une activité qui permet, dit-il, de développer l’estime de soi pour ceux qui en manquent et recadrer celle de ceux qui en ont trop… puisque l’on parle d’une activité de groupe où le vedettariat est aboli, chacun se voyant confier une responsabilité essentielle à la réussite d’un projet commun.

On s’y fait rapidement des amis, aussi, tout comme on bénéficie des effets positifs de la pratique musicale sur le développement du cerveau, des effets qui ont des retombées tangibles dans les autres domaines de la vie, notamment sur le plan académique.

Sur le plan strictement musical, le chant choral, apprêté à la sauce Bourret, permet aux enfants d’explorer le répertoire dans ce qu’il a de plus varié. «C’est important de savoir que ce qu’on entend à la radio n’est pas apparu spontanément. Il y a eu d’autre chose avant» , dit-il, ajoutant qu’un enfant qui fréquente le petit chœur Animato plongera donc dans l’histoire de la musique, apprendra à lire et décoder une partition, à comprendre comment se construit une chanson, une approche dont les éléments strictement théoriques s’incorporent à la pratique du chant. «Ça se fait d’une façon subtile, en même temps qu’on apprend et qu’on travaille la chanson» , précise le chef de chœur, d’ailleurs convaincu que toute chanson mérite une explication.

Le plaisir de chanter

Il faut de la rigueur pour pratiquer le chant choral, et Mathieu Bourret constate que, pour autant qu’on aime ça, cet aspect des choses pose rarement problème. «Quand on arrive mal préparé à une répétition, on le sait assez vite. On n’arrive pas à suivre les autres. On n’a pas de plaisir. La rigueur, ça s’apprend quand on est privé de ce plaisir» , pense-t-il.

Au plaisir de chanter, par ailleurs, s’ajoute celui de participer à l’élaboration des spectacles du petit chœur Animato qui bénéficient d’une mise en scène que signe Mathieu Bourret, non sans accueillir les idées que les enfants lui proposent. «Ils en ont de vraiment bonnes qui leur viennent spontanément» , dit-il, suggérant par là qu’elles arrivent parfois au moment où il se grattait sérieusement la tête.

On ne fait donc pas que chanter, on danse et on joue. Et le 8 juin à Rosemère, le petit chœur Animato proposera un programme constitué de 16 chansons puisées dans divers répertoires (La Mélodie du bonheur, Le Roi lion, chanson française, québécoise, africaine, japonaise et latine), notamment celui de la comédie musicale puisqu’il se prête bien au type d’exercice privilégié par Mathieu Bourret. «Ça ressemble plus à un spectacle de variétés. Quand vous venez voir Animato, vous ne venez pas voir des enfants qui chantent avec un cartable dans les mains» , de dire le chef de chœur, convaincu qu’il n’y a rien comme d’y emmener le vôtre pour le convaincre, peut-être, de faire lui aussi partie de l’aventure.

Information: [http://www.lepetitchoeuranimato.com].

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours 3 BBQ !
- PUBLICITÉ -
Top