- PUBLICITÉ -
Pascale Picard revient avec un 4 album

Pascale Picard présentera son 4

Pascale Picard revient avec un 4e album

Au Cabaret BMO le 12 octobre

L’auteure-compositrice-interprète Pascale Picard foulera la scène du Cabaret BMO de Sainte-Thérèse, le 12 octobre à 20 heures. Elle y interprétera les chansons de son nouvel album, The beauty we’ve found, son 4e en carrière, en plus de revisiter les classiques qui l’ont fait connaître du public québécois, au milieu des années 2000, dont la fameuse Gate 22.

Il s’agit pour l’artiste d’un retour sur scène, elle qui a pris une pause, à compter de ses 35 semaines de grossesse, afin de donner naissance à sa fille Léonie, aujourd’hui âgée de deux ans. Prête à renouer avec son public, Pascale nous revient plus mature, dit-elle, avec un spectacle intimiste auquel collaborent Marie-Pier Gagné au violoncelle et Marie-Pierre Bellefeuille au piano.

«La plupart des chansons que l’on retrouve sur Gate 22, par exemple, ont été écrites alors que j’avais 18-20 ans comparativement à cet album, sorti il y a un an, post-grossesse, avec toutes les émotions qui viennent avec» , raconte Pascale qui pour la première fois de sa carrière, à l’arrivée de Léonie, a dû laisser sa guitare de côté pendant six mois. Mais lorsqu’elle l’a reprise, plus rien ne l’arrêtait!

«J’écrivais entre deux allaitements. J’ai fait beaucoup d’écriture automatique après la naissance de ma fille. Ce qui fait qu’en six mois, j’ai composé l’album et l’ai enregistré en studio.»

En français?

Pour la première fois, on retrouve une chanson en français sur un album de Pascale Picard. Intitulée La tempête, cette chanson a été composée à la suite du décès de sa belle-mère, atteinte d’un cancer.

«Depuis 2015, je fais plein de trucs qui me rapprochent de l’écriture en français: j’ai fait les FrancoFolies de Montréal, participé à des ateliers d’écriture, etc. Pour cet album-là, La tempête est l’une des 15 chansons que j’ai écrites en français, mais c’est la seule qui a passé le test!»

Pascale Picard avait en effet près d’une vingtaine de chansons francophones en banque. De ce nombre, une douzaine ont été enregistrées en studio pour finalement n’en garder que neuf.

«Il y a beaucoup de facteurs qui entrent en ligne de compte, telle la direction de l’album. Et il arrive que je n’arrive pas à trouver les bons arrangements.»

Par exemple, la chanson In town que l’on retrouve sur The beauty we’ve found, a été écrite par Pascale lors de la tournée de son premier album, en 2007. Elle voulait l’intégrer au 2, puis au 3e album, mais n’arrivait pas à trouver les bons arrangements.

«Je ne trouvais jamais la bonne twist, mais c’est une chanson que j’aime beaucoup, que je ne pouvais laisser aller. J’ai finalement trouvé l’arrangement dix ans plus tard! On ne sait jamais ce qui arrive avec une chanson!»

Habituée d’écrire en anglais depuis son enfance, Pascale Picard est d’avis qu’il lui faudra de l’aide pour écrire en français. «C’est comme si j’étais encore en première année à ce niveau» , image-t-elle à ce sujet.

Quoi qu’il en soit, Pascale Picard a toujours autant de plaisir à partir en tournée.

«J’ai toujours eu beaucoup de plaisir en tournée, mais le fun change! À 22 ans, on boit de la bière jusqu’à 5 heures du matin et on se réveille tout de même frais comme une rose. À 36 ans, c’est autre chose. On boit du kombucha et on s’arrête dans des cafés végés. On tripe autrement!»

Pour se procurer des billets pour le spectacle de Pascale Picard, il faut visiter le [http://odyscene.com].

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top