- PUBLICITÉ -
Paroles et musique aura cinq ans

La gagnante Mahélie Sauvé

Paroles et musique aura cinq ans

C’était la quatrième édition du concours Paroles et musique promu par le Studio de la Relève afin de contrer le décrochage scolaire, avec une offre destinée à la fois aux jeunes musiciens comme aux écrivains en devenir. Et le succès a été tel que la cinquième édition pourrait s’étendre jusque sur l’île de Montréal.

Il y avait sept écoles secondaires participantes sur la Rive-Nord allant de Laval et Deux-Montagnes jusqu’à Saint-Jérôme, en passant par Sainte-Thérèse, et Christophe Danetz entend bien atomiser le concours qu’il a initié jusqu’à l’offrir aux écoles montréalaises.

Ce vaste concours destiné à promouvoir la pratique de l’écriture a atteint son objectif avec une récolte de 3 000 textes, dont les gagnants étaient mis en musique par les jeunes musiciens du Studio de la Relève.

Il faut savoir que Paroles et musique offrait en tout pour quelque 10 000 $ de prix aux lauréats de la grande finale tenue au Rosemere High School avec des bourses (200 $), également de l’équipement audio et même une superbe guitare Yamaha offerte par Musique Max Rosemère.

Quoique le prix le plus convoité allait à Mahélie Sauvé, de l’école Cap-Jeunesse, dont le texte intitulé Un rêve sans fin était mis en musique par le groupe The Myths.

Mahélie s’envolera pour Mexico où elle sera accueillie par le réseau culturel Faro, ainsi que le Machincuepa Circo, un organisme parrainé par le Cirque du Soleil.

Vous constatez le sérieux du concours coprésidé par Joé Bélanger et Neil Hawthorn, des caisses Thérèse-De Blainville et Saint-Eustache–Deux-Montagnes.

Et il faut aussi savoir que les jeunes artistes étaient épaulés dans leur production artistique conjointe par des professionnels du milieu comme Dany Bédar et Yan Kelly, ainsi que le réalisateur Marc-André Lavoie parce qu’il y avait aussi de la production vidéo, de même que le guitariste Sébastien Lefebvre du groupe Simple Plan.

Les Partenaires pour la réussite éducative dans les Laurentides (PREL) sont bien évidemment des associés naturels du concours Paroles et musique qui aura stimulé la prose de plus de 7 000 adolescents depuis son avènement en 2011.

Les partenaires corporatifs sont au rendez-vous et des professionnels du milieu s’impliquent depuis quatre ans, mais Christophe Danetz tenait à remercier en premier lieu les enseignants et les directions d’écoles qui ont cru en cette initiative du Studio de la Relève.

Il y aura une cinquième édition possiblement encore bonifiée du concours Paroles et musique l’an prochain, et les écoles intéressées à «donner la parole aux jeunes tout en favorisant la persévérance scolaire», comme le rappelait Joé Bélanger, n’ont qu’à communiquer avec le Studio de la Relève, de Rosemère.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top