- PUBLICITÉ -
Par l’auteur Cristophe Bélair: un roman jeunesse sur David Desharnais écrit en une semaine!

L’auteur Christophe Bélair compte déjà sept romans jeunesse à son actif en moins de deux ans.

Par l’auteur Cristophe Bélair: un roman jeunesse sur David Desharnais écrit en une semaine!

Déjà connu par de très nombreux jeunes pour la série Yoyoman qu’il propose depuis septembre 2012, l’auteur Cristophe Bélair risque de l’être encore plus, lui qui vient de signer un nouveau roman jeunesse qui a pour personnage principal le joueur de hockey... David Desharnais, membre des Canadiens de Montréal.

Mais, c’est le David Desharnais âgé de 10 ans qui est ici au centre de ce petit récit destiné aux jeunes lecteurs âgés de 7‑12 ans. Le jeune garçon est déjà un adepte du hockey. Il est même, malgré sa petite taille, le meilleur au sein de son équipe atome BB, les Élites de Lotbinière.

Au début du récit, lui et ses coéquipiers vont disputer la victoire aux Huskies de Saint-Agapit, une équipe redoutable qu’ils risquent de rencontrer au fameux tournoi de Saint-Agapit. C’est notamment durant ce tournoi qu’il signera son premier autographe, qu’il donnera une première entrevue dans laquelle il dit que son rêve est de jouer un jour pour les Canadiens de Montréal, mais surtout qu’il se fera remarquer pour sa fougue et son talent évident à enfiler les buts.

Si ce roman jeunesse ayant pour titre David Desharnais dans la cour des grands (Éditions Cornac) a vu le jour, c’est d’abord grâce à l’éditeur Michel Brûlé qui en a eu l’idée et l’a soumise à Cristophe Bélair à la fin du mois de mars dernier. «Le défi qu’il m’a lancé, c’était d’écrire ce roman en une semaine, soit l’équivalent de 1 000 mots par jour. J’ai accepté, puis nous avons rencontré David et son agent André Ruel pour développer la trame du récit. David m’a parlé de ce moment important qu’avait été le tournoi de Saint-Agapit pour lui et le reste a suivi», raconte Cristophe Bélair, un natif de Saint-Eustache, installé dans le secteur Domaine-Vert Nord, à Mirabel, avec sa femme et ses trois enfants depuis une dizaine d’années.

De retour de Brossard, l’auteur âgé de 40 ans se met à la tâche le soir même, puis les six jours suivants. «J’allais enseigner à l’Académie Sainte-Thérèse le jour et, en début de soirée, il y avait les rencontres, cette semaine‑là, avec les parents. Une fois de retour à la maison, j’ouvrais mon ordinateur et je ne le refermais que lorsque j’avais atteint les 1 000 mots», de poursuivre l’auteur qui, après une semaine, livrait son récit de 8 000 mots.

Puis, une autre semaine plus tard, nécessaire pour la révision du manuscrit, le faire accepter par David Desharnais et son agent, la réalisation des illustrations par le dessinateur Fleg et l’impression, le roman était fin prêt à être dévoilé au Salon du livre du Québec, où il a été très bien accueilli. «Cela a été un projet tellement agréable. Tout le monde y croyait. Cela a été deux très belles semaines», d’indiquer l’auteur.

Cette facilité qu’a Cristophe Bélair d’aligner les mots pour en faire un récit ne date pas d’hier. Déjà, plus jeune, il aimait écrire. Il s’est toutefois remis sérieusement à l’écriture il y a cinq ans, alors que plusieurs de ses amis se lançaient, à l’approche de la quarantaine, des défis personnels. «C’était un rêve d’écrire et d’être publié. J’ai d’abord rédigé une trilogie sur les pirates, qui est toujours dans mes tiroirs, puis je me suis lancé avec Yoyoman, un personnage plus accessible pour les jeunes. En trois mois, j’avais écrit trois tomes. Je me suis cependant buté aux éditeurs qui, s’ils aimaient, me disaient que cela ne cadrait pas avec leur politique éditoriale», se rappelle le Mirabellois.

Puis, celui‑ci demande à rencontrer l’éditeur Michel Brûlé pour une quinzaine de minutes: «L’entretien a duré deux heures, et comme celui‑ci souhaitait se diriger vers une nouvelle direction, il a aimé le personnage qu’était Yoyoman, un jeune garçon de 9 ans qui n’a pas de super pouvoirs proprement dits, mais qui possède de belles habilités sportives.»

Depuis cette rencontre, six tomes de la série Yoyoman, destinée aux 7‑12 ans, ont vu le jour, le plus récent au mois de mars dernier. Un nouveau projet, sur une autre idée de Michel Brûlé, est en cours et mettra cette fois en vedette le jeune Samuel, un élève de 4e secondaire, idéaliste, qui veut changer le monde malgré les difficultés qu’il rencontre. Les deux premiers tomes de la série Maître Sam sont prévus pour le mois d’octobre prochain.

Finalement, Cristophe Bélair, un auteur à suivre très certainement au cours des prochaines années, peut se vanter d’avoir relevé son propre défi, comme l’a incidemment fait un certain… David Desharnais!

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section Concours

Concours La meilleur des aventures sucrée 2020
- PUBLICITÉ -
Top