- PUBLICITÉ -
Odyscène propose… avec pas d’casque sur la Scène 1425

Nous reconnaissons le directeur d’Odyscène

Odyscène propose… avec pas d’casque sur la Scène 1425

La Scène 1425, c’est un réseautage de diffuseurs à travers le Québec qui promeut les artistes qui animent la jeunesse, c’est à dire les 14 à 25 ans, tout en définissant l’actualité musicale. Or, voilà qu’Odyscène s’inscrit dans la foulée, notamment en présentant le groupe Avec pas d’casque, le 21 novembre.

La salle de type cabaret de l’église Sacré-Cœur produira aussi Caféine et Gros Méné, Bernard Adamus y fera un troisième passage et Les sœurs Boulay la découvriront, quoiqu’une autre offre s’ajoutera avec un nouveau lieu de diffusion.

Il s’agit du bar le Cha Cha, à Sainte-Thérèse, qui présentera des artistes québécois certes, mais aussi des créateurs canadiens et américains qui font actuellement vibrer le domaine musical.

Voici quelques noms qu’Odyscène diffusera au 29, Blainville Ouest, en collaboration avec la Scène 1425, qui est en fait une création de la Corporation de la salle André-Mathieu, avec laquelle Gilles Dessureault signait une première entente de partenariat.

Le 17 octobre, Jimmy Hunt présentera ses toutes dernières concoctions gravées sur La maladie d’amour et l’Australien Hein Cooper assumera une première partie tout acoustique, avec quelques boucles à la guitare et une très belle voix.

Le 24 octobre, les Montréalais de Solids prépareront la salle pour les U.S. Girls, de l’Américaine Meghan Remy. Puis, le 7 novembre, les musiciens de Groenland partageront la Scène 1425 avec Le Trouble.

S’ensuivront Keyth Kouna, le 21 novembre, chanteur et parolier du défunt groupe les Goules, puis Suuns et Duchess Says, le 5 décembre, et l’année se termine avec la rap game de Loud Lary Ajust et des Dead Obies.

Il faut dire qu’il était dans l’objectif du nouveau directeur d’Odyscène d’élargir la clientèle, cette fois en établissant une offre destinée spécifiquement à une tranche d’âge négligée, mais aussi en allant chercher cette clientèle où elle se trouve.

Gilles Dessureault établit donc sa stratégie de façon très claire et il faut s’attendre à voir Odyscène se déployer sur tout le territoire et non plus centraliser l’offre autour de Sainte-Thérèse.

«Je ne peux pas garantir un lieu de diffusion dans chaque municipalité de la MRC cette année, mais c’est l’objectif», terminait le directeur de notre organisme de diffusion régional, lors de la présentation de ce nouveau partenariat.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Sucré
- PUBLICITÉ -
Top