- PUBLICITÉ -
Nothing Toulouse

Le guitariste Michel Morissette présente son tout dernier disque intitulé Nothing Toulouse.

Nothing Toulouse

Dès les premières notes de la pièce titre on retrouve toute la fougue hard bop de Michel Morissette, mais avec un petit surcroit d’exubérance qui témoigne de la joie du guitariste à se commettre avec un troisième disque intitulé Nothing Toulouse.

Et les habituels collaborateurs du guitariste partagent ses compositions avec une musicalité qui ravie, notamment  le saxophoniste André Leroux ainsi que le batteur Alain Boyer, aussi le contrebassiste Jean Cyr et Gaétan Daigneault au piano, lesquels y vont également de lignes musicales vraiment inspirantes.

Très fougueux dès la première plage, l’amateur de jazz hard bop se sait en présence de musiciens capables de performances très relevées et les compositions de Michel Morissette ouvrent la porte à toutes les envolées instrumentales de ses partenaires de jeu.

Le be bop et le hard bop, parfois à la limite du funk, nous propulsent évidemment dans un jazz très contemporain, mais on y retrouve aussi des pièces tout en atmosphères sur lesquelles le piano comme le saxophone creusent des langueurs dans lesquelles les sonorités chatouillent les tympans.

Il faut savoir que les pièces de Nothing Toulouse ont germé en tournée dans ladite ville française et c’est de retour d’Europe, ou il a notamment joué en quintette à Paris, Limoges et Lauzerte, ainsi que Savoie et Chambery, que le guitariste a finalement composé ce troisième opus en carrière.

Fait significatif dans la notoriété du compositeur, sachez que Nothing Toulouse sera également en distribution chez tous les disquaires des États-Unis, ce qui témoigne d’une grande confiance de la part d’Effendi Records envers l’accueil des amateurs de jazz.

Il y avait déjà eu The Boilerman (2004) puis Big City (2006), et sachez que Nothing Toulouse, toujours sur Effendi Records, sera officiellement lancé le 14 octobre, au Patro Vys, c’est au 356, Mont Royal Est, à Montréal et plus précisément au coin de la rue St-Denis.

On attendra bien évidemment Michel Morissette au Festival de Jazz de Montréal, lui qui a déjà donné une vingtaine de concerts dans la grande fête montréalaise estivale, dont une prestation sur la grande scène devant quelque 50 000 mélomanes.

Nothing Toulouse témoigne de la maturité du guitariste, compositeur et arrangeur, ce qui ne vient pas sans un brin de folie qui fait de lui un excellent musicien de scène.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top