- PUBLICITÉ -
Musique: la Nostalgia de Nadya Blanchette

La soprano Nadya Blanchette, productrice et interprète du spectacle Nostalgia.

Musique: la Nostalgia de Nadya Blanchette

Les plus belles chansons, celles dont le lyrisme chatouille l’oreille et la mélodie envoûte l’esprit, voilà ce que Nadya Blanchette vous propose, dans une atmosphère de type cabaret, dans la salle de l’église Sacré-Cœur, où Nostalgia sera présenté au public, le 17 novembre.

Si vous êtes un habitué de longue date de ces pages, alors vous avez sans doute déjà lu nombre de critiques élogieuses à propos de Nadya Blanchette, depuis ses premiers engagements jusqu’au spectacle Le Maestro, sa Muse que la soprano avait joué plusieurs fois en compagnie du chef Pierre Simard, lequel tient aussi un rôle important dans sa vie à titre de père de leurs trois enfants.

Une direction d’orchestre pour le paternel amenait la petite famille dans l’Ouest canadien, ces dernières années, au cours desquelles l’enseignement a pris une grande importance, avec quelques prestations qui ont ravivé l’engouement pour la scène que la voyageuse avait notamment cultivé lors d’engagements antérieurs avec le Cirque du Soleil.

La musique fut la première chose à sortir des bagages, lors du retour au domicile familial de Rosemère, et le goût de la scène est vite revenu avec la sélection des grands titres séculaires qui ont trotté dans l’oreille de la chanteuse au fil de toutes ces années de formation et de prestations.

Avec ses instrumentistes, nommément Carles au violon et Maurice au piano, la chanteuse de formation classique rompue à l’opéra présentera donc sous un autre jour ces titres que sont Un parfum de fin du monde, tout comme Somewhere over the rainbow, avec des arrangements plus personnels.

Le ton sera aussi humoristique et le choix des chansons constituera la trame narrative d’un spectacle axé sur le souvenir, la nostalgie et la résurgence du passé.

Un disque est d’ailleurs issu de cette démarche d’appropriation des grands airs et des plus belles chansons. Il devrait en résulter un spectacle fort populaire, tout en étant musicalement servi avec grands soins par une voix mature et une interprète d’expérience.

La petite salle de l’église Sacré-Cœur convient tout à fait à ce type de prestation qui interpelle le spectateur pour qu’il partage ces souvenirs qui émanent de trames souvent évocatrices de grandes époques, sur le plan social comme individuel.

«Je veux que ce soit la trame de votre vie», résume Nadya Blanchette avec ce spectacle qui promet une bonne dose de nostalgie, avec une chanteuse en pleine possession de ses moyens et visiblement fébrile à l’idée de retrouver son auditoire.

Le prix d’entrée n’est que de 28 $ pour cette sympathique prestation en formule cabaret. L’église Sacré-Cœur est sise à l’angle du boulevard Labelle et de la rue Blainville, à Sainte-Thérèse, et il suffit de composer le 450-434-4006 pour réserver une table.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top