- PUBLICITÉ -
Musique: Carl Michael Ziehrer et la vieille Vienne

Le directeur artistique de la Société de musique viennoise du Québec

Musique: Carl Michael Ziehrer et la vieille Vienne

C’était plus ou moins le 18e concert du Nouvel An pour la Société de musique viennoise du Québec, dimanche dernier à l’église Sacré-Cœur, quoique son directeur musical n’en était pas tout à fait sûr.

Chose certaine cependant, la cuvée 2014 amenait la tradition ailleurs avec des pièces de Carl Michael Ziehrer que Jean Deschênes présentait avec conviction à un public qui remplissait la salle au point de manquer d’imprimés de la programmation du concert.

La musique ne nous amenait pas dans des ailleurs géographiques, puisque le compositeur est typiquement viennois dans toutes ses pièces, mais dans un autre corpus que celui de la dynastie des Strauss qui a consolidé le style des valses, des polkas et des marches.

La SMVQ défend ces compositeurs sur disque comme sur scène et il faut préciser que l’ensemble de huit musiciens se nomme l’Ensemble Strauss-Lanner. Mais, cette fois, ce sont les compositions de Carl Michael Ziehrer qui constituaient la programmation 2014 de la SMVQ.

Quand on apprend la franche compétition plutôt inégale entre Ziehrer et la dynastie des Strauss qui laissait le compositeur s’éteindre dans l’indifférence et ruiné par la guerre, on se dit qu’un concert était certes mérité et les amateurs qui suivent la SMVQ ont franchement applaudi la prestation, qui ramenait toutefois Johann Strauss en rappel.

Mérite en or de la République d’Autriche pour sa promotion de la culture viennoise en Amérique (avouez que ça n’est pas rien et que ça distingue des touristes), le flûtiste Jean Deschênes est toujours accompagné des clarinettistes Anne Lauzon et Anouk Deschênes.

Mais cette fois avec l’ensemble composé de Brigitte Lefèvre et Jacques-André Houle aux premier et second violons, ainsi que Solange Bellemarre à l’alto et Iona Corber au violoncelle, de même que Pierre Cartier à la contrebasse pour rendre Le Son et l’âme de la vieille Vienne, comme le voulait le titre du concert.

On retrouvera l’ensemble Strauss-Lanner pour servir les mêmes compositeurs à l’occasion de la Saint-Valentin, plus précisément le 16 février, et ce sera toujours à l’église Sacré-Cœur, sise à l’angle du boulevard Labelle et de la rue Blainville, à Sainte‑Thérèse.

C’est en formule cabaret et on réserve auprès d’Odyscène en composant le 450‑434‑4006. Et retenez que le concert est prévu à 15 h.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top