- PUBLICITÉ -
Maux Z’Arts: ça fait toujours du bien

Le pêcheur (acrylique sur toile), d’Alexis Brissard. (Photo Claude Desjardins)

Maux Z’Arts: Ça fait toujours du bien

Découvrir, c’est voir autrement

L’événement se tient toujours à pareille date, depuis sept ans déjà, et coïncide avec la tenue de la Semaine nationale de la santé mentale, qui se poursuit jusqu’au 9 mai. Une trentaine d’artistes exposent alors leurs œuvres, à la salle polyvalente de la bibliothèque de Sainte-Thérèse.

On y trouve de la peinture, des collages, du dessin et des poèmes, autant de travaux réalisés par des personnes vivant ou ayant vécu avec des problèmes de santé mentale, précise Fannie Papineau, qui fait partie de l’organisation de l’événement depuis ses tout débuts, mais aussi des membres de leur famille ou des proches qui jumellent leur talent artistique au fait qu’ils se sentent interpellés par la chose.

Voir autrement

Tous répondent alors à l’invitation de la Table de concertation en santé mentale de Thérèse-De Blainville, qui regroupe les organismes suivants: Groupe La Licorne, Maison des jeunes SODARRID, Resto Pop Thérèse-De Blainville, L’Écluse des Laurentides, Maison des jeunes des Basses-Laurentides, Carrefour jeunesse-emploi et CISSS des Laurentides.

- Publicité -

L’événement a pris naissance en 2013 et a permis de montrer non seulement le travail de quelque 200 exposants, jusqu’ici, il se veut également l’occasion de souligner la persévérance des personnes impliquées. Pour dire les choses autrement, Maux Z’arts, l’exposition qui fait du bien fait œuvre de sensibilisation auprès du grand public à qui l’on soumet cette vérité sous forme de thématique: Découvrir, c’est voir autrement.

À noter que l’exposition se poursuit jusqu’à demain, jeudi 9 mai, et culminera avec la soirée Place aux jeunes, de 17 h à 20 h, alors qu’on prévoit la présentation, à 18 h 30, d’un spectacle musical offert par un groupe issu de la Maison des jeunes des Laurentides

«Ce sera un spectacle acoustique, précise l’organisateur communautaire Étienne Simard, puisque le lieu ne permet pas qu’on y aille à fond la caisse, côté décibels. L’idée demeure d’intégrer la dimension jeunesse et d’y attirer leurs parents, ce qui est plus facile en soirée.»

La bibliothèque de Sainte-Thérèse est située au 150, boulevard du Séminaire.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Voyagez avec Vasco
- PUBLICITÉ -
Top