- PUBLICITÉ -
L’ultime occasion de voir Stallone dans la peau de Rocky Balboa

Sylvester Stallone (Rocky Balboa) et Michael B. Jordan (Adonis Creed) font de nouveau équipe dans ce film.

L’ultime occasion de voir Stallone dans la peau de Rocky Balboa

Creed II

Lisez la critique de Sébastien Trottier sur un film qui vient de prendre l’affiche dans les salles de cinéma. Cette semaine: Creed II.

Le film Creed, paru en 2015, a permis de retrouver une célébrité marquante à Hollywood: Rocky Balboa. Maintenant, dans un rôle de soutien, c’est le fils d’Apollo Creed, Adonis, qui a pris la relève, permettant à la franchise d’avoir un nouveau souffle.

Ce second volet est réalisé par Steven Caple Jr. (The Land), remplaçant Ryan Coogler, qui est responsable du royaume du Wakanda pour Marvel; par contre ce dernier demeure sur le projet comme producteur. La nostalgie revient en force avec un adversaire apprécié des spectateurs, pendant un affrontement physique et psychologique.

Dès le début du récit, le poulain de l’étalon italien remporte le titre de champion du monde. Le bonheur n’arrive pas seul, puisqu’il va se marier et deviendra père. C’est à cet instant qu’un homme issu de son histoire familiale exige un combat. Il s’agit de Viktor Drago, le fils d’Ivan, qui a mis à mort sur le ring, son père Apollo, il y a plus de 30 ans. Malgré un entraînement rigoureux et les conseils de Rocky, Adonis a tout à perdre, contrairement à son homologue russe.

Un trio d’acteurs admirable

N’ayant pas un scénario aussi solide que le précédent long métrage, les amateurs du quatrième opus, datant de 1985, seront ravis d’y constater les multiples références. Malheureusement, le script s’étire inutilement en milieu de parcours. Cela n’empêche pas de savourer le duel final rythmé du thème musical original (la fanfare entendue dans la production des années 1970). Les éléments dramatiques ne s’arrêtent pas seulement au protagoniste principal. On voit l’envers de la médaille de la famille d’Ivan, à la suite de la défaite du boxeur, il y a trois décennies.

La performance du trio d’acteurs est encore une fois admirable. Michael B. Jordan (Panthère noire et Kin: Le commencement et le tristement célèbre Les 4 Fantastiques) prouve qu’il est une grande vedette. Sylvester Stallone est tout simplement Rocky, dès qu’il est devant la caméra, et Tessa Thompson (Thor Ragnarok et la série télé Westworld) est remarquable lors des scènes émotionnelles.

Il y a quelques jours, l’interprète de 72 ans a annoncé que c’est l’ultime occasion de le voir à nouveau dans la peau du boxeur, ayant fait le tour du personnage. Une bonne raison pour admirer ce joyau cinématographique sur grand écran.

La semaine prochaine, il sera question du film Robin des Bois.

D’ici là, découvrez le site [http://cine-techno.com], afin de consulter les critiques et l’actualité DVD et Blu-ray.

Ma note: 7,5/10

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Metro Rosemere
- PUBLICITÉ -
Top