- PUBLICITÉ -
Louise Lecavalier: renversante et émouvante

Omniprésente sur la scène, Louise Lecavalier attire irréfutablement le regard du public.

Louise Lecavalier: renversante et émouvante

Dans le cadre de sa tournée d'hiver 2012, Louise Lecavalier s'est arrêtée à Sainte-Thérèse, le dimanche 5 février dernier. Devant une salle pratiquement comble, la dame, par sa seule présence, a aussitôt imposé le silence.

Les yeux rivés sur chacun de ses mouvements, le public a retenu son souffle, incapable de détacher son regard de cette petite femme, que l’on devine à la fois forte mais combien vulnérable. À la fois fougueuse et fragile. Au final, renversante et  émouvante.

Au programme, deux pièces. D’abord Children, une chorégraphie de Nigel Charnok et une œuvre sombre, spirituelle, très physique, qu’elle a dansé avec Patrick Lamothe. Dans un vibrant duo aigre-doux, les danseurs nous ont transportés dans le paradis et l’enfer d’une relation au bord de la rupture. Une histoire ponctuée de passion et de violence, à laquelle s’est greffée une trame sonore, parfois agréable, parfois à la limite du supportable tant elle soulignait au trait rouge la tension qui se dégageait des danseurs, et elle-même un accessoire servant à délimiter les étapes de vie de ce couple qui tente de rester ensemble pour eux-mêmes et pour leurs enfants.

A few minutes of Locke

Après une brève pause de quelques minutes seulement, Louise Lecavalier est revenue sur scène, cette fois avec pour partenaire Keir Knight. Ensemble, le duo a dansé A few minutes of Lock, une chorégraphie bien évidemment signée Édouard Lock, et à laquelle Patrick Lamothe a également participé.

Un mélange des duos dansés des dernières années de Lecavalier avec la compagnie La La La Human Steps. «De courtes danses issues d’une époque intense et mémorable», avait-elle d’ailleurs écrit dans le programme de la soirée.

Dans la salle, le silence, meublé, ici par la musique, là par le souffle court des danseurs, témoignait à lui seul de l’appréciation du public.

Le prochain spectacle en danse d’Odyscène sera celui d’Estelle Clareton, S’envoler, alors que 12 danseurs monteront sur la scène, telle une envolée d’oiseaux époustouflante. Le spectacle sera présenté le 29 mars prochain. Pour réserver votre place, composez le 450-434-4006.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top