- PUBLICITÉ -
L’Irlande de Dave Gossage

(Photo Michel Chartrand)

L’Irlande de Dave Gossage

C’est une scène irlandaise que nous proposait la Ville de Boisbriand, lundi dernier, alors que l’Ensemble Dave Gossage faisait vivre une heure de musique traditionnelle très relevée, que la petite foule a de toute évidence beaucoup appréciée.

Petite foule parce que les nuages étaient menaçants et encore plus petite vers la fin du spectacle, alors que dame Nature concrétisait ses menaces de quelques gouttes. Que voulez-vous, c’est un été comme ça.

Animateur du spectacle dans un français très méritant, mais surtout un véritable virtuose de la flûte, Dave Gossage était entouré de son frère Bill à la contrebasse, Mike Ayles à la guitare et au chant ainsi que Jonathan Moorman au violon, lui aussi un très fort musicien pour servir ces musiques celtiques aux lignes mélodiques très dansantes.

On ne doutait pas que le flûtiste soit le leader naturel de l’ensemble par la qualité et l’inventivité de son jeu, lui qui compose aussi, ce dont nous fûmes témoins avec un grand plaisir.

Dommage que la pluie ait conclu le spectacle en queue de poisson, parce que cet ensemble est aussi important pour la musique traditionnelle celtique que ne l’est pour nous La Bottine Souriante, parce que le caractère sympathique du groupe permet de faire valoir une musique exceptionnelle.

La fin des Beaux Lundis avec Johnny Cash

C’était bien évidemment dans le cadre de la série estivale des Beaux Lundis, dont l’édition 2009 clôturera sur les lourds accords westerns du Johnny Cash Show Tribute.

L’ensemble de six musiciens, qui se présente avec costumes sur scène, s’inspire du film Walk the line, ce qui implique bien évidemment une personnification de June Carter, en duo avec cette icône de la musique américaine.

Ce sera donc ce lundi, 17 août, bien évidemment dans le parc Claude-Jasmin sis à l’arrière de l’église Fatima, plus précisément au 305, chemin Grande-Côte. Le spectacle de soixante minutes débute dès 19 h 30 et sachez qu’il sera transporté à la Maison du citoyen, soit au 955, Grande-Allée, en cas de pluie.

Apportez votre chaise et une petite laine ne sera peut-être pas de trop, parce que l’été qu’on n’a pas eu achève quand même.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top