- PUBLICITÉ -
LIMBO: les Jaunes triomphent

David Girard et Mélodie Roy en pleine action

LIMBO: les Jaunes triomphent

Après une saison d’improvisation bien remplie, les joueurs de la LIMBO (Ligue d’improvisation majeure classique de Boisbriand) profiteront d’un repos bien mérité avant la reprise de leurs activités en septembre prochain. Entre-temps, la saison 2012-2013 s’est achevée par une victoire de 10 à 6 des Jaunes sur les Rouges, qu’ils affrontaient lors de la grande finale, le 5 mai dernier, à l’ @dobase de Boisbriand.

Sous l’égide des officiels Claudine Martel, Daniel Giard et Brigitte Martel, copieusement hués, le match se déroule dans une atmosphère fébrile, les joueurs en grande forme et le public enthousiaste, mais plutôt dissipé.

La partie débute avec la mise au jeu officielle, effectuée par la mairesse de Boisbriand, Marlene Cordato. Les jaunes attaquent sans attendre dans l’improvisation mixte Dire et médire, où s’entremêlent politique et libertinage. L’équipe remporte le premier point de la soirée, puis le second avec Du plus petit au plus grand.

Les Rouges obtiennent leur premier point avec Le professionnel, à la manière d’une bande-annonce. C’est que la narration de Catherine Lemay, dynamique, drôle et punchée, mimée par les joueurs de son équipe, ravit les spectateurs. Les Jaunes accroissent toutefois leur avance, leurs interventions lors d’une prise d’otage pleine de revirements dans un restaurant-minute récoltant les faveurs du public à la suite de D’habitude c’est Shirley.

Avec M. le président, les Rouges entraînent l’adversaire dans une pêche surréaliste au fond d’une piscine de Nutella et gagnent leur deuxième point de la partie. La première période se termine sur un pointage de 5 à 2 pour les Jaunes, qui remportent Raccourci vers un cul-de-sac, en plus de bénéficier d’un point supplémentaire à la suite d’une pénalité récoltée par les Rouges.

La deuxième période débute en force, avec l’impro western Les vents de l’Est, captivante et cohérente avec ses cowboys à la gâchette facile et son étranger dans le village. Les Rouges obtiennent la majorité des votes du public, puis continuent sur cette lancée en enlevant aussi la comparée Histoire rêvée d’un gars ordinaire, alors que le couple qui tente de s’extirper de la routine a été préféré à l’ado solitaire des Jaunes, qui vit sa soirée de rêve lors d’une fête d’Halloween.

La mixte Ceux qui partent, ceux qui restent, d’une durée exceptionnelle de 8 minutes, explore un registre plus dramatique, relatant un deuil vécu par deux enfants dans un récit bien ficelé. Les Jaunes remportent le point, leur avance se chiffrant maintenant à 6 contre 4.

L’équipe Rouge remporte la première impro du troisième engagement, avant de s’incliner devant les Jaunes pour les trois suivantes, ceux-ci récoltant les faveurs du public pour leur Course folle illustrant le rythme effréné de la vie quotidienne, leur Message, sans paroles, où les cellulaires remplacent les rapports humains, puis Les jumeaux.

Les Rouges terminent cependant en lion, s’attirant les votes de l’auditoire lors des deux dernières impros du match, ce qui ne sera toutefois pas suffisant pour l’emporter, les Jaunes étant hors d’atteinte à 10 à 6.

En fin de partie, les officiels décernent la troisième étoile à Sam Simard et Cynthia Bourgeois des Jaunes, la seconde à Simon Pigeon de l’équipe Rouge et la première à Catherine Lemay, joueuse-entraîneur de l’équipe des Rouges.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top