- PUBLICITÉ -
L’héritage de Renée Martel

Renée Martel foulera la scène du Théâtre Lionel-Groulx, le vendredi 6 mars.

L’héritage de Renée Martel

Au Théâtre Lionel-Groulx, le vendredi 6 mars

Loin de s’essouffler, la tournée amorcée par Renée Martel, en mai 2007, se poursuivra encore pendant au moins deux ans. «Présentement, les dernières dates confirmées vont aussi loin qu’en octobre 2010», se réjouit-elle.

Absente de la scène musicale pendant près d’une décennie, Renée Martel, véritable ambassadrice de la musique country au Québec, dans un spectacle où se côtoient ses plus grands succès et quelques nouveautés, se réjouit également du fait que son public marie désormais ses fans les plus fidèles aux plus jeunes qui la découvrent. «Je dirais que mon public compte autant de jeunes adolescents de 17 ans que des personnes de 80 ans», résume-t-elle.

L’Héritage

Non seulement Renée Martel a-t-elle profité de la dernière année pour renouer avec la scène, mais elle vient aussi de lancer un nouvel album, L’Héritage, son premier depuis 1992, auquel ont collaboré plusieurs grands noms de la chanson québécoise, entre autres Richard Desjardins et Robert Charlebois, avec qui elle chante également en duo. «Tous les auteurs qui ont collaboré à mon album ont su exactement trouver mon essence propre. Leurs chansons correspondent exactement à ma philosophie de vie et à l’endroit même où je suis rendue dans ma vie d’aujourd’hui», souligne-t-elle.

L’année 2008 aura aussi fourni à la chanteuse deux occasions en or de chanter en duo avec Dan Bigras, avec qui elle reprend la très belle, Soirs de scotch, et avec… Elvis Presley! «Vous savez, je suis la seule chanteuse canadienne à qui on a demandé de collaborer à ce projet», s’exclame-t-elle. La chanson, On a Snowy Christmas Night, figure sur l’album Christmas duets with Elvis Presley paru en octobre dernier. «C’était vraiment merveilleux de chanter et d’entendre Elvis Presley dans mes oreilles», confie-t-elle.

Un autre cadeau, la présence sur scène de son fils Dominic Chapados, ancien batteur de Michel Pagliaro. «Durant ma tournée, cinq musiciens m’accompagnent, dont mon fils, notre batteur depuis deux mois», révèle-t-elle.

C’est donc le sourire aux lèvres que Renée Martel poursuit sa tournée. «Ce spectacle, c’est l’histoire de ma carrière en passant par les chansons de mon père. Mais vous savez, mes 55 ans de carrière ne comprennent pas juste de la musique country. Il y a plus encore», termine-t-elle.

Découverte féminine de l’année 1968 au Gala des artistes, Renée Martel a refait le pont entre les musiques pop et country, deux genres musicaux qui se côtoyaient tout naturellement au tournant des années 1950 et 1960, mais dont les voies avaient bifurqué depuis quelques années.

Pour acheter vos billets, contactez la billetterie du Théâtre Lionel-Groulx, au 450-434-4006, ou tapez le [www.theatrelg.com].

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top