- PUBLICITÉ -
Le retour de la Maison des métiers d’art de Sainte-Thérèse

Les créations d’une cinquantaine d’artisans, dont 17 nouveaux, orneront les tables de la maison Lachaîne.

Le retour de la Maison des métiers d’art de Sainte-Thérèse

Le rendez-vous incontournable du temps des Fêtes, s’il en est un, est de retour, alors que se prépare, à la maison Lachaîne, la 22e édition de la Maison des métiers d’art de Sainte-Thérèse, un évènement annuel unique en son genre dans les Laurentides et minutieusement organisé par le Comité culturel de Sainte-Thérèse, en collaboration avec le Service des arts et de la culture.

Unique en ce sens que, contrairement aux autres salons où les artisans doivent demeurer sur place afin de vendre eux-mêmes leurs créations, celui de Sainte-Thérèse, grâce à son comité et ses bénévoles, s’acquitte lui-même de cette tâche, permettant du coup aux artisans de s’afficher simultanément dans d’autres salons, le cas échéant. «Après 22 ans, on peut dire que notre mission est accomplie», s’est réjouie la présidente du comité, Ginette Trudel.

Fidèle à la tradition, cet événement, qui attire annuellement quelques milliers de visiteurs, se tiendra à la maison Lachaîne, située au 37, rue Blainville Ouest, à Sainte-Thérèse, du 22 novembre au 9 décembre, soit les jeudis et vendredis, de 11 h à 21 h, ainsi que les samedis et dimanches, de 11 h à 17 h. L’entrée est gratuite et les modes de paiement acceptés sont: argent comptant, Interac, Visa et MasterCard.

Les artisans

Encore cette année, les créations d’une cinquantaine d’artisans, dont 17 nouveaux, orneront les tables de la maison Lachaîne. On y trouvera une panoplie de produits originaux de grande qualité, qui mettront en évidence l’art textile (broderie, tricot, lainage, cuir, fourrure), sans compter les accessoires décoratifs et créations pour la cuisine, en passant par des bijoux uniques, meubles, confiseries artisanales et plus encore.

L’annonce de la 22e édition a également été le théâtre de la reconnaissance, par la mairesse suppléante, Denise Perreault-Théberge, de l’implication de deux dames, nommément Rita Perreault, entre autres responsable de la sélection des artisans, «une dame qui a l’œil», et Ginette Trudel, «une femme qui sait défendre l’importance de la culture dans une communauté».

«Le succès de la Maison des métiers d’art provient sûrement de la fidélité et de l’ardeur de Mme Trudel à s’y impliquer», s’est permis d’ajouter Mme Perreault-Théberge.

Mentionnons que la Maison des métiers d’art s’inscrit également dans la programmation de l’évènement Le Village devient maboule! qui propose aux citoyens plusieurs activités au cœur du Village de Sainte-Thérèse, à compter du 22 novembre et jusqu’au 6 janvier 2013.

La liste complète des artisans de la Maison des métiers d’art ainsi que la programmation Le Village devient maboule! sont disponibles au [www.sainte-therese.ca].

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours IGA DAIGLE
- PUBLICITÉ -
Top