- PUBLICITÉ -
Le PTDN à l’année

(Photo Michel Chartrand)

Le PTDN à l’année

Théâtre, lectures, concours

Le Petit Théâtre DuNord (PTDN) passe de la parole aux actes. L’engagement, pris et répété tout au long de la dernière saison estivale de se manifester ponctuellement tout au long de l’année, prend les allures concrètes d’une programmation dûment constituée. Lectures publiques, concours et, bien évidemment, l’habituelle production «en été» sont à l’affiche de cette compagnie qui vient notamment de remporter le prix Réalisation théâtrale des Grands Prix de la culture des Laurentides.

Il faut dire que le PTDN avait déjà commencé à étendre ses lignes, à la faveur de lectures publiques annoncées au compte-goutte, à l’occasion de son dixième anniversaire. L’exercice, il faut bien l’admettre, n’avait guère provoqué de ruée vers les guichets. «Les lectures publiques sont peu fréquentes en région, mais nous sommes déterminés à gagner le public, à le convaincre que ça ne fait pas mal», plaide Mélanie St-Laurent, cofondatrice du PTDN, tout en valorisant le caractère dynamique de la chose et l’espace laissé à l’imaginaire, dans un contexte où le texte est résolument mis en lumière. «C’est un peu comme se faire lire une histoire… mais par quelqu’un qui a du talent!», s’exclame la comédienne.

Or, il vous est proposé d’expérimenter la chose gratuitement, alors qu’on prévoit deux lectures publiques de la pièce Enfantillages… et autres détails qui tuent!, une comédie de François Archambault qui explore, avec humour, ironie et tendresse, les aléas du métier de parent. La pièce (qui sera éventuellement l’objet d’une production théâtrale en bonne et due forme) a été commandée par et écrite pour le PTDN, conséquemment au mandat de création que s’est donné cette compagnie. Ces lectures auront lieu le mardi 24 novembre, à 19 h 30, à la bibliothèque de Blainville, et le vendredi 4 décembre, à 20 h, au Centre socioculturel de Boisbriand, sur la rue Chavigny. C’est gratuit, certes, mais il est demandé de réserver sa place au 450-419-8755.

Soirée gourmande et concours

Les comédiens du PTDN accompagneront par ailleurs la clientèle du restaurant boisbriannais Chez Milot lors d’une soirée gourmande qui se tiendra à l’occasion de la Saint-Valentin, le jeudi 11 février. Votre souper d’amoureux sera agrémenté de quelques entremets artistiques à base de musique, d’extraits de pièces et de lectures de textes dont on vous laisse deviner le sujet. C’est aussi ce soir-là que le PTDN dévoilera et lira le texte gagnant du concours Lettre d’amour qui sera proposé au grand public, en janvier prochain.

C’est par le biais d’un autre concours, appelé Les coulisses de la création, que cinq à dix personnes auront la chance de suivre chacune des étapes de la prochaine production estivale du PTDN. Ce groupe témoin sera donc présent à la première lecture de la pièce, il assistera aux répétitions, verra comment on pense un décor, des costumes, un environnement sonore et des éclairages. Il verra également comment les comédiens créent un personnage qui n’existe d’abord que sur papier, bref, ce sera l’occasion privilégiée de mesurer la charge de travail et l’effort collectif qui font que, d’une idée, on passe à un texte qui s’incarne par la suite à travers les trois principaux éléments du matériau théâtral: le corps, la voix et l’espace.
«Ils assisteront aussi à la première et à la dernière de la pièce, ce qui leur permettra de voir comment un spectacle continue d’évoluer au fil des représentations. Tout au long du processus, ils pourront témoigner de leur expérience sur notre site Web», ajoute Mélanie St-Laurent.

La comédie musicale à la moulinette

De cette prochaine production, on sait déjà qu’elle passera par la plume de Mathieu Gosselin (auteur, comédien et metteur en scène) et sera mise en scène par Benoît Vermeulen. Les quatre membres fondateurs du PTDN, Mélanie St-Laurent, Sébastien Gauthier, Luc Bourgeois et Louise Cardinal, s’y donneront la réplique dans une satire des années 1990 qui sera prétexte à parodier la comédie musicale, un genre qui gagne en popularité… et dont on a envie de se moquer gentiment.

Les mécanismes de la comédie musicale, avec ses épanchements, ses ruptures de ton entre le jeu et le chant, sa gymnastique vocale parfois exagérée, sa manière de faire du gros avec le quotidien, tout ça sera passé à la moulinette par le PTDN.

Enfin, on signale que des billets pour cette production et pour la Soirée gourmande du 11 février seront offerts en prévente, avec un rabais de 20 %, du 4 au 23 décembre. Pour information, faites le 450-419-8755.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top