- PUBLICITÉ -
Le lyrisme de Sarah Sleen

L’auteur

Le lyrisme de Sarah Sleen

C’était un peu contre nature, pour le cabaret de l’église Sacré-Cœur, d’accueillir un orchestre à cordes et une musicienne lyrique, samedi dernier, mais Sarah Sleen et ses musiciens ont ainsi pu bénéficier d’une petite salle intimiste afin de donner un grand spectacle musical.

La musique est une passion depuis l’enfance pour Sarah Sleen, qui est devenue une excellente pianiste compositrice à la voix maîtrisée, mais il y a plus.

Il y a un personnage qui joue dans chaque chanson et ses musiques racontent des histoires. On ne se s’étonne pas de retrouver quelques-unes de ses compositions dans des trames de séries télévisées, notamment Dawson et Felicity, ainsi que le film Une virée en enfer.

La Torontoise parle un excellent français dont les anglicismes amusent lorsqu’elle s’adresse aux spectateurs, mais un français qui s’avère très poétique et parfaitement correct dans ses chansons. L’artiste s’excusait de son manque de connaissance de la langue, alors que nous n’avions entendu que charme et rectitude.

La musicienne est donc ce type d’artiste très lyrique qui envoûte ou qui rebute, c’est selon. Remarquez que les progressions musicales empêchent toute monotonie et que le superbe orchestre meuble brillamment les grandes envolées pianistiques, dont les notes enrichissant le texte.

Il s’agit d’un produit artistique de haut niveau avec un corpus musical constitué de huit disques, dont le tout dernier Land and Sea.

Votre appréciation ira selon votre propension à épouser des mélodies plus que des rythmes, en écoutant une chanson comme on regarde un film romantique, pour l’esthétique des bons sentiments et le plaisir du moment.

Le retour de Nicole Martin

Il fut une époque en vinyle où Nicole Martin alignait les succès comme d’autres font de la courtepointe. C’était celle de Jeunesse d’aujourd’hui, des cabarets et des boîtes à chanson.

L’époque est désormais passée, mais pas la chanteuse et encore moins ses grands titres qu’elle reprend allègrement au bénéfice d’un public nostalgique de chansons d’amour.

Il faut savoir que Nicole Martin a repris ses chansons sur deux disques intitulés Cocktail de douceurs et Cocktail lounge qui accompagnent ce retour sur scène.

On compte facilement une vingtaine de titres de Nicole Martin qui ont dominé les palmarès d’époque et qui constitueront un florilège de souvenirs pour une assistance qui se couche tôt, puisque le spectacle est un dimanche, précisément le 27 avril à 15 h, au Théâtre Lionel-Groulx.

On a parfois cette impression que toutes les chansons de Nicole Martin ont été de grands succès populaires: Tes yeux, Oui paraît-il, L’Hymne à l’amour, Laisse-moi partir, Il était une fois des gens heureux, Rien n’est impossible, Bonsoir tristesse… ça risque de fredonner en choeur dans la salle.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top