- PUBLICITÉ -
COVID-19, culture, Conseil de la culture des Laurentides, CCL, sondage

Le Conseil de la culture des Laurentides mesure actuellement les impacts de la pandémie sur le milieu culturel. (Photo Claude Desjardins)

Le Conseil de la culture sonde les organisations et les artistes

Le milieu culturel et la COVID-19

Le Conseil de la Culture des Laurentides (CCL) est à compiler des données qui permettront de mesurer les impacts de la pandémie actuelle sur les artistes et les organisations œuvrant dans le domaine culturel.

Un premier coup de sonde a été donné afin de dresser un bilan pour la période comprise entre le 13 et le 29 mars. Le CCL précise d’emblée que la démarche n’a rien de scientifique, il n’en reste pas moins que 40 organisations et 30 individus ont répondu à l’appel, particulièrement en provenance des MRC de Thérèse-De Blainville, Rivière-du-Nord, Laurentides et Pays-d’en-Haut, là où l’on retrouve la plus grande concentration d’organisations et d’artistes dans la région. On précise que les impacts se font aussi sentir dans les autres MRC.

Or, selon les données recueillies, on peut déjà établir que les secteurs les plus durement touchés sont, par ordre d’importance : les arts de la scène, les arts visuels et métiers d’art, puis les lettres.

Entre le 13 et le 29 mars, il appert que, selon le nombre d’activités touchées (entre un ou 20 événements annulés ou reportés), les pertes financières subies sont de 5 000 $ ou moins, ce que le CCL qualifie d’impacts importants pour une si courte période de temps. On signale que les pertes sont encore plus élevées pour les diffuseurs de spectacles ou les grandes organisations. Les sources de revenus identifiées vont de la vente de billets, la vente d’œuvres et les sommes consenties via des fonds publics, tel le programme La culture à l’école, ou encore les municipalités.

«Le sondage a pour buts  de nous orienter quant à nos services de soutien, pendant et après la crise. De s’assurer aussi que certains de nos membres ou partenaires ne tombent pas entre deux chaises. Nous voulons par ailleurs les soutenir dans leurs démarches et représenter la réalité de notre région auprès des partenaires gouvernementaux qui sont très sensibles aux impacts actuellement», nous informe Kim Boutin, agente de communications pour le CCL.

Sondage en ligne

Le sondage concernant les impacts ressentis en avril apparaît déjà sur le site Web du CCL, au [www.culturelaurentides.com]. Il comporte neuf questions simples auxquelles vous pouvez répondre dès maintenant en y indiquant vos pertes anticipées en avril.

Outre les artistes et les organismes à but non lucratif, le CCL lance cet appel aux municipalités, aux diffuseurs privés et aux musées.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top