- PUBLICITÉ -
Le Beau lundi de Patrice Michaud

Photo Michel Chartrand

Le Beau lundi de Patrice Michaud

Mélissa Lavergne suivra

Petite foule que celle de lundi dernier dans la cour arrière de l’église Fatima de Boisbriand pour entendre ce qu’avait à dire et à chanter Patrice Michaud.

Sans doute était-ce un peu le résultat de l’annulation de la semaine dernière et du temps qui change, de la rentrée aussi, mais l’heure fut quand même agréable avec le chanteur et conteur gaspésien.

 

Et le Beau lundi de la semaine prochaine devrait renouer avec les grosses foules, sur le passage de Mélissa Lavergne et ses percussionnistes.

 

C’était une foule toutefois très attentive que celle de lundi dernier, parce que les textes de ce lauréat de Granby (2009) sont intéressants et les apartés vraiment très divertissants.

 

Patrice Michaud est un bon guitariste pour trouver des motifs accrocheurs et son ami encore plus guitariste, André Lavergne, les agrémente de gammes et de rythmes que l’on a chaleureusement applaudis.

 

Et c’était un condensé de ce qu’il restait de chaleur quand on battait des mains pour mieux les réchauffer, parce que c’est désormais l’obscurité à la fin du spectacle et quelques degrés se sont nécessairement envolés avec la luminosité.

 

L’éclairage compense sur scène, mais la petite laine est recommandée sur la pelouse du parc Claude-Jasmin.

 

Patrice Michaud est donc le parfait chansonnier fraîchement débarqué de la Gaspésie, raconteur d’épisodes telles l’étrange Madame Avon et la page 177 du catalogue Sears, un p’tit bout sur Jésus musclé en croix également, mais ce sont ses chansons qui valent le déplacement et la facture musicale est très bien.

 

Lundi prochain donc, au 305, du chemin Grande-Côte, la blonde percussionniste débarque avec ses Bélé Bélé et l’énergie de Mélissa Lavergne à la direction d’un tel ensemble ne peut que générer une forte assistance.

 

Ce spectacle très festif débute dès 19 h 30 et l’on se retrouve au 901, Grande-Allée, à la Maison du citoyen, en cas de pluie. Retenez que c’est toujours gratuit, mais qu’il n’y aura alors sans doute pas assez de place pour tout le monde.

 

Et rajoutons, pour terminer, que c’est absolument au parc Claude-Jasmin, le 22 août, que l’on se retrouvera, mais avec remise au lendemain 23 août en cas de pluie, pour entendre le concert de l’Orchestre Symphonique des Basses-Laurentides, sous la direction du chef Jean-François Renaud.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top