- PUBLICITÉ -
Le Beau lundi de Cabaletta

(Photo Yves Déry)

Le Beau lundi de Cabaletta

Le duo Voo Doo Scat, formé du guitariste Jean-François Giguère et de la chanteuse Céline Bélair, se présentait sur la scène des Beaux lundis de la ville de Boisbriand avec quatre autres musiciens, dans le parc Albert-Clément, au plus grand plaisir d’une foule impressionnante qui n’attendait visiblement que le beau temps pour festoyer en plein air.

En duo Voo Doo Scat voyage allègrement sur les airs de samba et de jazz, mais avec un orchestre complet et deux chanteuses le guitariste et arrangeur s’est permis de faire le tour du jardin avec des interprétations personnalisées de I lost my babe, en ouverture de spectacle, mais aussi du blues avec The Sky is crying jusqu’à la réécriture d’un vieux rock intitulé Suspicious mind, popularisé par Le King.

Pour s’y rendre on a même du prendre la Route 66 de Chicago à Los Angeles et puis tant qu’à faire dans l’audace, pourquoi pas un Smoke on the wather jazzy et un peu de Colocs, tout ça avec l’aide de Elvis Perreira à la guitare, Justin Allard à la batterie, Samuel Cournoyer à la basse ainsi que de la chanteuse Sandra Jean.

Paraît-il que Sandra prendra incessamment mari et sans doute le bonheur y était-il pour quelque chose, parce que la chanteuse était bien plus qu’une choriste pour appuyer Sandra Bélair, mais une chanteuse tout à fait capable de défendre une scène et rassembler une foule.

Nous avons entendu de très beaux épisodes de scat de l’une comme de l’autre jusqu’à l’interprétation de Amezing grace en finale devant une foule de toute évidence satisfaite du beau temps et le superbe moment musical en plein air qu’il aura finalement permis.

Angèle Courville, ce lundi 27 juillet.

Félicitations aux organisateurs pour la présentation de ce groupe formé de musiciens et de chanteuses de la région et surtout pour y rajouter Angèle Courville, ce lundi 27 juillet, une thérèsienne qui aura tout de même marché de Mont-Laurier jusqu’ici, pour vous présenter ses toutes nouvelles chansons.

Les pièces qui composeront ce spectacle ont donc été écrites dans un périple pédestre en compagnie de son complice guitariste, Philippe-Emmanuel David, dont les étapes villageoises ont suscité l’écriture de textes, mis en musique une fois de retour au bercail.

Mais c’est aussi avec plaisir que l’on réentendra les pièces Une petite place et Le Monde sont, surtout Argentine de la voix très juste à la diction limpide de la chanteuse, qui peut compter sur un excellent guitariste et arrangeur, aussi chanteur, pour la seconder.

La publicité des Beaux lundis parle de musiciens accompagnateurs au pluriel, donc autant de bonnes raisons de vous rendre derrière l’église Fatima, sur la Grande-Côte, ce lundi 27 juillet dès 19 h 30, ou bien à la maison du citoyen du 955, Grande-Allée, en case de pluie.

Un mot en terminant pour insister sur les nouvelles installations du parc municipal qui facilitent la diffusion de spectacles en plein air et la présence de la Maison des jeunes qui tient kiosque sur place pour vendre des victuailles, café, biscuits et autres croustilles pour satisfaire une foule impressionnante.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top