- PUBLICITÉ -
Le 18 octobre prochain

Fondatrice et directrice du FestivalOpéra de Saint-Eustache

Le 18 octobre prochain, à l’église Saint-Eustache: la flûte enchantée pour clore le FestivalOpéra

Une oeuvre qualifiée de «magique» par plusieurs et dont la musique a été composée par Wolfgang Amadeus Mozart, La flûte enchantée sera présentée le vendredi 18 octobre prochain, à compter de 20 h, à l’église Saint-Eustache.

Le concert clôturera, par la même occasion, officiellement la quatrième édition du FestivalOpéra de Saint-Eustache qui s’est déroulée au mois de juillet dernier dans le Vieux-Saint-Eustache.

En plus de l’opéra lui-même, qui a été présenté la première fois en 1791, des numéros de cirque viendront ponctuer cette représentation grâce à la collaboration des Transporteurs de Rêves, organisme basé à Saint-Eustache depuis peu. Pour les jeunes comme les moins jeunes, ce sera, aux yeux des organisateurs du FestivalOpéra, l’occasion de s’initier aux œuvres opératiques de ce grand compositeur qu’a été Mozart et de découvrir l’opéra dans un concept familial.

La mise en scène de ce concert a été confiée à Dorian Fourny qui a également signé Wagner en plein air, présenté au mois de juillet dernier dans le cadre du volet estival du FestivalOpéra sur la promenade Paul-Sauvé.

M. Fourny dit vouloir, avec sa mise en scène, faire voyager les spectateurs dans l’esprit des années folles. «J’ai voulu placer le contexte de la mise en scène de La flûte enchantée dans les années 1920, car le parallèle entre cette époque et le domaine du rêve y est très présent. Ces années, propres au Charleston, conviennent parfaitement au domaine du rêve et donc à cet opéra. C’est une période très intéressante, une sorte de transition entre deux époques. Les gens avaient besoin de sortir du cauchemar pour entrer dans le rêve. Tout cela se reflètera dans la mise en scène et les costumes!», mentionne-t-il.

La distribution de cet opéra sera composée de chanteurs québécois, canadiens et internationaux, dont la talentueuse soprano Sahara Sloan, dans le rôle de Pamina. Aussi, on retrouvera sur scène le ténor Nils Brown, le baryton français Nicolas Rigas, la soprano Leila Chalfoun, fondatrice et directrice du FestivalOpéra, la soprano colorature Suzanne Rigden, le basse français Fernand Bernadi et le ténor américain Philippe Pierce.

Aussi, le FestivalOpéra fera place, pour ce concert, à la relève avec la présence de l’Eustachoise Maryline Gosselin, de Sarah Halmarson et de Jessica Bowes. La direction musicale sera assurée par Louis Lavigueur, nommé Personnalité de la semaine La Presse/Radio-Canada et qui a reçu la distinction de Chevalier de l’Ordre national du Québec en 2011.

«Cet opéra sera une parfaite illustration de la recherche de l’amour mettant en scène ses dangers, ses frustrations et ses obligations qui constituent, en fin de compte, notre recherche à tous. La véritable épreuve ici, sera de transposer mes idées et de les adapter à l’espace scénique en l’occurrence la magnifique église Saint-Eustache», d’ajouter le metteur en scène Dorian Fourny.

Les billets pour assister à ce concert sont en vente dès maintenant au coût de 37,50 $ au Service des arts et de la culture de la Ville de Saint-Eustache que l’on peut joindre au 450-974-ARTS (2787) ou au coût de 42,20 $ auprès du réseau Admission. Pour d’autres renseignements sur le FestivalOpéra de Saint-Eustache: [www.festivaloperasteustache.com].

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours IGA DAIGLE
- PUBLICITÉ -
Top