- PUBLICITÉ -
Le 16e Symposium Rose-Art

Photo Michel Chartrand

Le 16e Symposium Rose-Art

Du 28 au 31 juillet

Il est l’un des plus courus parmi les symposiums estivaux d’arts visuels de la région, d’abord en fonction de sa longévité, que l’on soulignait lors du Grand Prix du tourisme québécois en 2011 (16 ans déjà), mais surtout en fonction de son emplacement dans le joli petit quartier de Sainte-Rose.

Parce que ce quartier ancestral fut déjà un village, on y retrouve l’église et la caserne qui sont l’épicentre de l’évènement, mais aussi une rivière pour les peintres de la nature.

Les bâtiments sont aussi très intéressants pour leur histoire et la qualité de l’organisation, comme des participants aux trois journées d’activité, et s’avèrent les principaux ingrédients de ce symposium majeur.

Ce sera donc du jeudi 28 au dimanche 31 juillet que les quelque 80 artistes sélectionnés installeront leurs pénates dans l’agglomération de kiosques installée entre les rues Filion et Deslauriers-Hotte, sur le boulevard Sainte-Rose.

Les activités artistiques débuteront dès 11 h, les jeudi et vendredi, ainsi qu’à 10 h, les samedi et dimanche, pour clôturer le site à 20 h.

Des visites dites «art et patrimoine» sont offertes, en plus de spectacles musicaux avec les chanteurs guitaristes Antonio Varano et Dany Bergeron, de 10 h à midi, puis l’Orchestre à cordes des jeunes de Laval, qui se produira de 13 h à 15 h. Ils joueront en plein air les samedi et dimanche et le symposium sera clos à 17 h, le dimanche 31 juillet.

C’est le député de Vimont, Vincent Auclair, qui assume la présidence d’honneur de la 16e édition de cet évènement culturel populaire qui rassemble quelque 20 000 personnes chaque été dans l’ancien village et le long des berges de la rivière des Mille Îles.

Ces nombreux visiteurs connaissent la qualité de sélection des exposants, plusieurs étant des habitués, et sachez que tous les styles sont exploités, du figuratif à l’abstrait et dans tous les genres, avec une multitude de médiums, comme des techniques mixtes. Oui, il y a aussi de la sculpture.

Des aires de repos sont aménagées en cas de chaleur accablante et la caserne des pompiers, chef-lieu de Rose-Art, demeure l’épicentre du symposium où l’on tient galerie.

Vous vous orientez sur le clocher de l’église et ça se passe tout autour. Sachez que vous pouvez obtenir davantage de renseignements en communiquant au 450-625-7925.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top