- PUBLICITÉ -
Le 11e Symposium de Bois-des-Filion

(Photo Pierre Latour)

Le 11e Symposium de Bois-des-Filion

Arts visuels

Le tout premier avait été instauré dans la foulée des célébrations du jubilaire de la ville, mais voilà qu’au fil des années le Symposium de la ville de Bois-des-Filion s’impose comme une tradition estivale à la faveur d’une 11e édition consécutive, les 21, 22 et 23 août prochains.

On peut l’annoncer à l’avance parce qu’il est bien évidemment préparé de longue haleine avec l’appel des candidatures, qui résulte pour cette édition 2009 en une cohorte de 70 artistes peintres et sculpteurs, venus de tous les coins de la province.

C’est l’artiste peintre Guylaine Renière, dont nous vous avons déjà présenté les superbes acryliques, notamment Vénus sur fond noir, qui présidera l’évènement en tenant une exposition soliste à la maison Limoges-Perron. C’est au 501, boulevard Adolphe-Chapleau, à deux pas du Chalet du citoyen, où sera tenu le Symposium, précisément au 30, Montée Gagnon, bien évidemment à Bois-des-Filion.

Vous trouverez d’ailleurs le plan de l’installation extérieure et son sentier des artistes, qui relie les deux endroits, sur le petit fascicule promotionnel.

Avec autant d’artistes installés sous de petits chapiteaux, en souhaitant bien évidemment que le temps soit clément, vous imaginez tout l’agrément pour les amateurs de pouvoir discuter avec les créateurs dans ces ateliers où l’on peindra en direct.

Il est évidemment possible d’acquérir des toiles sur place et quelques-uns seront certes tentés d’aller voir les artistes dans leur atelier personnel, à la suite de ces rencontres qui ressuscitent des passions pour l’art et en éveillent d’autres.

Il y aura aussi beaucoup d’animation autour du Symposium, notamment lors du spectacle musical du groupe répondant au nom franglais de Night Danse. Ce sera le vendredi 21 août, à compter de 18 h 30 et jusqu’à 22 h 30.

Il y aura aussi les trois excellents musiciens de l’ensemble No Son Cubanos, nommément Nicolas Jarret à la batterie, Guillaume Rochon, au piano, ainsi que Daniel Moranville à la basse, lesquels savent mettre de la salsa dans le classique pour le rendre plus épicé. C’est à voir.

Deux prix seront décernés à la clôture du Symposium, avec la tenue d’une rencontre de socialisation, avec vins et fromages pour les exposants. Ce sera le dimanche 23 août, au Chalet des citoyens, à compter de 16 h 30. Le premier prix sera celui du conseil municipal, dont les conseillers voteront pour l’artiste de leur choix, alors que le second prix résultera du vote du public, tenu tout au long du Symposium.

C’est le maire Paul Larocque qui initiait ce Symposium dans la foulée des festivités du 50e anniversaire de la ville et le premier magistrat de se féliciter de cette activité dont l’engouement de ses ouailles aura fait une tradition. «C’est vraiment agréable de constater que le Symposium de peinture poursuit sur une si belle lancée et continue de croître, année après année, en importance et en prestige, au sein de notre collectivité», concluait Paul Larocque lors de cette annonce.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top