- PUBLICITÉ -
La Théâtromanie, prise 12

(Photo Michel Chartrand)

La Théâtromanie, prise 12

À l’école Le Tandem

C’est qu’il en a coulé de l’encre, il s’en est inventé des histoires et des personnages, il s’en est créé des univers, depuis 12 ans qu’on tient La Théâtromanie, à l’école Le Tandem, ce «festival de travail et de talent», tel que désigné par la directrice Suzanne Germain, qui lançait officiellement, en présence de tous les participants, ce rendez-vous annuel qui offre à chacun des 300 élèves de l’institution térésienne la chance de devenir momentanément quelqu’un d’autre, grâce à la magie du théâtre.

C’est toujours ainsi que ça se présente. Quelque part, au cours de l’année, la ruche fait entendre un bourdonnement nouveau, dans les pavillons Augustin-Charlebois et Lionel-Bertrand. Les professeurs de chacune des classes, de la maternelle à la sixième année, engagent leurs élèves dans une production théâtrale qu’ils mettront eux-mêmes en scène, puisant la matière première dans quelque recueil ou en jouant de la plume, parfois même avec la complicité de leurs protégés.
Ça donne, dans ce cas-ci, des histoires de princesse perdue, de pénurie de sucre, d’animaux qui parlent ou de vol de tableau. Des leçons de politesse, aussi. Ça parle du Roi Arthur, de théâtre mystérieux et de théâtre tout court, sous l’angle de la dynamique de groupe. Aussi, ça multiplie les médias, comme dans la classe 601, où un projet pédagogique particulier intègre la télé et le cinéma.

Luc Bourgeois, prise 2

Comme tout bon festival qui se respecte, La Théâtromanie a toujours son président d’honneur, rôle tenu par le comédien Luc Bourgeois (le Rémi Lamy de Macaroni tout garni et cofondateur du Petit Théâtre DuNord, entre autres), qui porte ce chapeau pour une seconde fois en trois ans. Et avec grand enthousiasme.
«Quand on m’a téléphoné pour me demander de proposer quelqu’un, j’ai tout de suite demandé si je pouvais me suggérer, moi!» a-t-il lancé avec une franchise manifeste.
«Je suis très touché. C’est un évènement extraordinaire qui apporte un vent d’humanité», a-t-il poursuivi, ajoutant que le théâtre a toujours été, pour lui, un merveilleux moyen de communication, de rencontres et de partage.

Et le volubile comédien de réitérer cette promesse farfelue d’acheter un jour cette école qui se consacre ainsi au théâtre et d’y inaugurer un local à son nom! Plus sérieusement, Luc Bourgeois a laissé savoir aux élèves qu’il assisterait, cette fois, à quelques spectacles, un plaisir dont il avait dû se priver, la dernière fois, parce qu’il était en tournée théâtrale.

Il aura bien la chance de se reprendre, puisque le calendrier prévoit quelque 19 représentations des neuf spectacles programmés, tout au long de cet évènement qui se déroulera du 20 avril au 13 mai. Pour plus d’information, prière de communiquer avec l’école Le Tandem au 450-433-5525.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top