- PUBLICITÉ -
La saison poétique de Toulèsarts

Photo Claude Desjardins

En compagnie de la présidente de Toulèsarts, Hélèna Courteau, on reconnaît Yvan Lévesque, Denis Morin et Paul Laurendeau.

La saison poétique de Toulèsarts

Une programmation qui traversera l’hiver

La poésie est au cœur de l’action de Toulèsarts, un organisme qui s’applique à promouvoir cette forme d’expression artistique qui puise à même les mots pour exprimer une parole unique, dans une langue unique.

Chaque poète façonne la sienne comme son identité propre, à l’image du peintre qui compose sa palette, et l’organisme eustachois se fait fort de rallier les amateurs et de faire de nouveaux adeptes, en proposant des ateliers d’écriture et des lectures publiques qui prennent des formes diverses, histoire de permettre aux créateurs aguerris comme à ceux qui tiennent entre leurs doigts une poésie naissante, d’obtenir une audience.

Dimanche en poésie

Dans le cadre de la série Dimanche en Poésie, un recueil collectif a été lancé en octobre, sous le titre La Traversée, quelques semaines avant que Denis Morin ne soit l’invité de cet événement qui débute chaque fois par une portion appelée «Micro ouvert» , un moment offert à quiconque désire livrer un texte de son cru.

M. Morin, qui est poète et dramaturge, a tout récemment été réélu au conseil d’administration de Toulèsarts, sous la présidence renouvelée d’Hélèna Courteau. On y retrouve également Ruth Benchetrit, Mariette Théberge et un nouveau venu, Yvan Lévesque.

Notez bien que le prochain Dimanche en Poésie sera consacré à Paul Laurendeau, écrivain, poète et linguiste qui dira ses textes le 20 janvier à 14 h, à la Maison du citoyen sise au 184, rue Saint-Eustache.

Mireille Gagné et Richard Monette seront invités à leur tour, les 17 février et 17 mars.

Le 20 janvier, disions-nous, Paul Laurendeau livrera des extraits de son recueil intitulé L’hélicoïdal inversé (poésie concrète), publié en 2013, de même que des textes tirés de Poésie d’outre-ville, paru en 2009, et Femmes fantastiques, un recueil de nouvelles lancé en 2008.

Exceptionnellement, M. Laurendeau ne sera pas seul sur scène, puisqu’il sera accompagné d’Alain Gravel (non, pas le journaliste-animateur), poète et membre de Toulèsarts depuis toujours. «J’ai laissé mon recueil à Alain qui a choisi les textes qu’il lira. Quant à moi, je me coulerai autour de lui. Comme nous avons une belle complicité scénique, ça devrait être assez plaisant» , de dire Paul Laurendeau en soulignant les aptitudes théâtrales et les talents d’improvisateur de son camarade. Immédiatement après l’exercice, Paul Laurendeau répondra aux questions du public sur son travail d’auteur.

On observe par ailleurs que l’affluence est en hausse à cet événement qui permet à la poésie de se dégager de son socle de papier pour vivre dans l’espace, de s’y incarner de façon dynamique.

Café littéraire

Animé par Denis Morin, Le Café littéraire propose une série d’ateliers d’écriture créative tenue à la Maison de la culture située au 235, rue Saint-Eustache. Ils se tiennent une fois par mois, de septembre à juin inclusivement. «Ils ont pour but d’éveiller les gens à la poésie, à la magie et l’émerveillement que peuvent susciter un ensemble de mots» , résume Denis Morin qui y accueille des participants qui ont généralement entre 65 et 70 ans, en majorité des femmes. «Elles n’ont pas eu, jusque-là, la possibilité ou le temps de le faire. J’y tiens le rôle d’allumeur de réverbère» , indique celui qui se plaît à faire découvrir aux gens qu’ils sont créatifs, à stimuler cette créativité qui demeure parfois enfouie depuis l’enfance.

«Nous sommes aussi à l’ère du jeune retraité actif, celui qui voit réapparaître toutes ses pulsions créatrices» , renchérit Paul Laurendeau, alors que Denis Morin soumet que les jeunes (il y en a tout de même quelques-uns qui fréquentent Toulèsarts) s’expriment via d’autres formes poétiques, comme le rap et le slam.

Hommage printanier et estival

La programmation de Toulèsarts prévoit également deux événements destinés à rendre hommage au travail d’auteurs «institutionnels» , dont le premier, Voyages au cœur de la poésie, aura lieu le 21 mars à la Maison du citoyen.

Animé par Paul Laurendeau et Alain Gravel, l’événement sera consacré à un grand poète québécois. «Nous faisons une présentation documentée de cette personne dont on espère qu’elle sera présente. On lui montre qu’on aime son œuvre. On l’invite à en parler et aussi à lire ses textes. En fait, on prend un poète comme on prendrait un livre dans une bibliothèque et on l’amène à notre public» , image M. Laurendeau.

Un autre événement similaire, appelé Solstice d’été, mettra en vedette trois poètes des Laurentides, dans un événement qui fera aussi appel à la musique. L’événement se tiendra en juin, au Centre d’art La petite église.

Pour toute autre information: toulesarts@gmail.com; helenatoulesarts@gmail.com; 450 623-3271. L’organisme s’affiche également sur Facebook.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top