- PUBLICITÉ -
La palme à Angèle Courville et ses Boîtes à bonheur

De gauche à droite: Réjean Arsenault, président du MQFL, Angèle Courville, lauréate dans la catégorie Individu, et Gilles Broué, président de la SNQL.

La palme à Angèle Courville et ses Boîtes à bonheur

Prix Gaston-Miron

L’auteure-compositrice-interprète thérésienne Angèle Courville a remporté le Prix d’excellence en français Gaston-Miron, catégorie Individu, remis par la Société nationale des Québécoises et Québécois des Laurentides (SNQL) et le Mouvement Québec français des Laurentides (MQFL), dans le cadre d’une cérémonie tenue à Saint-Jérôme, le dimanche 24 mars.

Le jury a retenu l’originalité du projet des Boîtes à bonheur imaginées par l’artiste qui est aussi entrepreneure, elle qui dirige, avec son conjoint Philippe-Emmanuel David, l’école Musique sur Mesure. Par le biais de ce projet, Angèle Courville avait fait installer, en divers endroits de Sainte-Thérèse, des boîtes dûment identifiées dans lesquelles les gens étaient invités à déposer un mot écrit de leur propre main, de compléter, en fait, la phrase suivante: «Le bonheur, pour moi, c’est…»

Dans une entrevue accordée à TVBL, en août 2018, Angèle Courville expliquait que ce projet était né d’un questionnement qu’elle avait à propos de la difficulté, pour beaucoup d’Occidentaux, de trouver le bonheur. «Au lieu de demander aux gens ce qui les rendait malheureux, je leur ai plutôt demandé ce qui les rendait heureux» , racontait-elle.

Or, les boîtes se sont remplies, les mots qu’on y avait déposés ont eu une résonance sur Facebook et Angèle Courville les a regroupés dans le cadre d’une exposition qui fut présentée à la bibliothèque municipale de Sainte-Thérèse, lors des Journées de la culture 2018.

Les organisateurs des Prix Gaston-Miron soulignent par ailleurs que l’artiste, qui souhaitait aussi démocratiser l’écriture et favoriser une relation épistolaire entre des inconnus, compte faire un usage multiple de ce florilège qui pourrait donner lieu à un recueil et, qui sait, faire naître de nouvelles chansons.

Les Prix d’excellence en français Gaston-Miron, dont c’était la huitième édition, sont décernés annuellement à des personnes, des entreprises ou des organismes qui se distinguent par leur contribution à la promotion et à la valorisation de la langue française sur le territoire des Laurentides.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top