- PUBLICITÉ -
La MRC publie son premier Inventaire du patrimoine bâti

La MRC de Thérèse-De Blainville vient de publier son premier Inventaire du patrimoine bâti.

La MRC publie son premier Inventaire du patrimoine bâti

Il y a de quoi enrichir considérablement votre vocabulaire architectural tout au long des 140 pages de l’Inventaire du patrimoine bâti de la MRC de Thérèse-De Blainville, un document qui constitue la première action publique découlant de la politique culturelle adoptée par l’organisme, en 2013.

C’est aussi, nombreuses photos à l’appui, un rendez-vous avec plus de 300 ans d’histoire, le plus ancien bâtiment recensé datant de 1720 environ, une maison située au 256, boulevard Adolphe-Chapleau, à Bois-des-Filion. Le maire de cette municipalité et préfet de la MRC, Paul Larocque, était d’ailleurs en verve, lors du lancement de cet ouvrage, le mercredi 16 décembre, citant tour à tour Churchill, Cicéron et Bonaparte quant à l’importance de préserver et mettre en valeur «ces gestes concrets qui ont continuellement modifié notre paysage au cours des siècles.».

«Ce livre dit aussi haut et fort que le territoire de la couronne nord n’est pas et n’a jamais été une triste banlieue-dortoir qui n’existerait que depuis les années 1960», de continuer M. Larocque. De fait, outre cette maison de 1720, on y recense quantité de bâtiments qui nous racontent notre coin de pays depuis le XVIIIe siècle jusqu’au tournant des années 1950.

À la tête de la Table-action-culture qui a piloté l’exercice, la mairesse de Sainte-Thérèse, Sylvie Surprenant, précisait quant à elle que la publication de ce livre (un travail qui a pris deux ans et qui fut confié à la firme de consultants en patrimoine culturel et en muséologie Bergeron Gagnon) se voulait le premier de deux projets patrimoniaux, le second prévoyant, en vertu d’une entente avec le ministère de la Culture et des Communications, des actions de mise en valeur de certains éléments qui permettront de diversifier l’offre touristique.

Un inventaire exhaustif

Visiblement fière de la qualité de ce premier bouquin (qui sera éventuellement réédité quand la possibilité d’y ajouter de nouvelles fiches se présentera), Mme Surprenant soulignait au passage que, même pour les maires et mairesses, le document recelait quantités de détails (certaines particularités architecturales, par exemple) qui furent autant de découvertes. «Les curieux pourront s’initier et découvrir la diversité du cadre bâti de la MRC, alors que ce livre deviendra un incontournable pour les passionnés de patrimoine», de dire Mme Surprenant.

De fait, c’est un inventaire pour le moins exhaustif qu’on nous propose dans cet ouvrage qui ne s’attarde pas qu’aux bâtiments résidentiels, mais accorde la même importance aux édifices publics, religieux, commerciaux et industriels.

Les différents types d’architecture (française, québécoise, américaine, néogothique, maison de colonisation, arts and crafts, etc.) et leurs caractéristiques propres (fenêtres diverses, lambrequins et aisseliers, lucarnes, revêtements de toutes sortes, couronnement, balustrades, etc.), jusqu’à l’évolution de l’art funéraire, tous les biens inventoriés l’ont été suivant une liste de critères bien précis touchant la valeur d’âge, la valeur d’authenticité, de contexte, d’usage et d’architecture, la valeur historique, la valeur de rareté et l’intérêt ethnologique. Une cote, variant de excellent à faible, qualifie par ailleurs l’état physique de chacun, alors que par ailleurs, on fait la liste des biens dotés d’un statut juridique de protection (immeubles et sites patrimoniaux classés ou cités).

Des recommandations

Enfin, une série de recommandations (18, pour être exact) favorisant la sauvegarde et la préservation du patrimoine bâti de la MRC concluent cet inventaire, notamment une sensibilisation accrue auprès des propriétaires de bâtiments patrimoniaux qui pourraient être supportés financièrement dans leurs efforts de restauration et de rénovation.

En fait, le mieux serait d’aller y voir par vous-même, puisque cet Inventaire du patrimoine bâti de la MRC de Thérèse-De Blainville est déjà en circulation et peut-être consulté dans chacune des bibliothèques municipales de ce territoire. Bien qu’on en ait fait un tirage limité, il sera aussi possible de l’acheter. Il suffit de contacter votre Ville pour connaître les modalités à cet effet.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section Concours

Concours La meilleur des aventures sucrée 2020
- PUBLICITÉ -
Top