- PUBLICITÉ -
La MRC inaugure un circuit de panneaux d’interprétation

Un exemple des panneaux d’interprétation que vous trouverez sur votre route. (Photo Claude Desjardins)

La mairesse de Boisbriand, Marlene Cordato, la mairesse de Saint-Thérèse, Sylvie Surprenant, le maire de Rosemère, Eric Westram et le maire de Blainville, Richard Perreault, devant la maison Léon Dion, à Boisbriand. (Photo Claude Desjardins)

La MRC inaugure un circuit de panneaux d’interprétation

À la découverte de notre patrimoine bâti

Dans un fort bel ouvrage publié en décembre 2015, la MRC de Thérèse-De Blainville faisait étalage de la richesse de son patrimoine bâti et poursuivait la démarche, l’an dernier, en lançant une application mobile gratuite (Ondago) menant vers 61 lieux distincts. La semaine dernière, on inaugurait un circuit de 13 panneaux d’interprétation localisés dans chacune des villes de la MRC.

Les vestiges du Plan-Bouchard (Blainville), la maison Léon-Dion (Boisbriand), la maison Limoges-Perron (Bois-des-Filion), la maison et la grange-étable du Domaine Garth (Lorraine), la maison Hamilton (Rosemère), l’église de Sainte-Anne-des-Plaines et la maison Lachaîne (Sainte-Thérèse) font l’objet de cette récente mise en lumière d’un patrimoine dont le recensement fait état de 736 bâtiments et autres constructions d’intérêt patrimonial, ainsi que six ensembles d’intérêt architectural ou historique.

Alimenter la mémoire collective

Les 13 panneaux vers lesquels on souhaite maintenant vous diriger sont alors situés à proximité de lieux et bâtiments qui ont traversé le temps (beaucoup sont centenaires) et qui sont pour la plupart, propriétés des municipalités, a-t-on fait remarquer, lors d’un point de presse tenu à la maison Léon-Dion (qui abrite le restaurant Chez Milot, à Boisbriand), laquelle avait jadis appartenu, a-t-on appris, à Léopold Dion, arrière-grand-père du maire de Blainville et préfet de la MRC, Richard Perreault.

«Nous sommes heureux de nous associer au ministère de la Culture et des Communications du Québec (MCCQ) pour la réalisation de ce projet qui alimente la mémoire collective et qui permet aux jeunes générations d’en apprendre davantage sur les lieux et personnages qui ont contribué à faire de notre MRC ce qu’elle est devenue aujourd’hui» , a laissé entendre M. Perreault.

La mairesse de Sainte-Thérèse et présidente de la Table action culture, Sylvie Surprenant, enchaînait en affirmant que la mise en valeur du patrimoine s’était tout naturellement imposée comme une priorité au sein de cet organisme regroupant des intervenants culturels des sept villes de la MRC. «Aujourd’hui, plus que jamais, la culture rassemble, a-t-elle exprimé. Nous démontrons à nouveau que la collaboration porte ses fruits.»

La mairesse a par ailleurs fait remarquer que les lieux et bâtiments patrimoniaux qui composent ce nouveau circuit d’interprétation sont parmi les plus fréquentés de par la population. «Ces panneaux offrent une occasion de saisir quelques aspects méconnus de notre héritage» , de suggérer Mme Surprenant.

Notre identité culturelle

«Le patrimoine bâti est plus invitant que jamais» , a pour sa part lancé le maire de Rosemère et vice-président de la Table action culture, Eric Westram, en conviant la population à en apprendre davantage sur l’histoire, l’architecture et l’utilité actuelle de ces bâtiments patrimoniaux. «Ces témoins de notre passé font partie de notre identité culturelle» , a-t-il ajouté, soulignant alors l’importance de les entretenir, les restaurer, les protéger et les rendre accessibles.

Vous trouverez facilement tous les détails sur ce circuit patrimonial en naviguant sur le site [http://mrc-tdb.org]. Si ce n’est déjà fait, les sites Web de toutes les villes de la MRC fourniront la même information. À noter que deux villes de la MRC possèdent un circuit local: Sainte-Anne-des-Plaines, avec 17 panneaux et Sainte-Thérèse, avec 20 panneaux.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top