- PUBLICITÉ -
FMI Formation musicale intensive, PST, polyvalente Sainte-Thérèse, Fondation du Triolet,

Dans l’ordre habituel : Philippe Roberge et Feyderik-Dagmar Myrand, élèves à la FMI, Robert Saint-Louis, président du Club Optimiste, Chloé Boudreau, élève à la FMI, Roger Chartier, Huguette Fortier et Alain Lépine, tous trois du Club Optimiste, Martin Desrosiers, président de la Fondation du Triolet, et Léonard Duval, élève à la FMI. (Photo Claude Desjardins)

La Fondation du Triolet reçoit 8 950 $

Don du Club Optimiste

La Fondation du Triolet a reçu une contribution de 8 950 $ de la part du Club Optimiste de Sainte-Thérèse, une aide qui permet à la Formation musicale intensive (FMI) de la polyvalente Sainte-Thérèse d’enrichir son parc d’instruments.

La remise a eu lieu le vendredi 27 novembre, dans le petit amphithéâtre de la PST, alors que l’on présentait ces nouveaux instruments à ceux et celles qui les utiliseront, nommément la hautboïste Chloé Boudreau, le pianiste Léonard Duval et le violoncelliste Feyderik-Dagmar Myrand.

«En temps de pandémie, ça nous remet un sourire dans le visage», exprimait l’enseignant Alain Juteau, lequel ajoutait qu’on s’apprêtait, tout juste avant la pause du temps des Fêtes, à enregistrer, avec les élèves, des pièces musicales qui feront office de cadeaux pour leurs parents et qui suppléeront de la sorte au grand concert de Noël qu’on ne pourra pas donner, cette année, pour les raisons que l’on sait.

Le Triolet et la pandémie

Le nouveau président de la Fondation du Triolet, Martin Desrosiers, indiquait pour sa part que la COVID-19 avait réduit à néant les habituelles collectes de fonds de cet organisme, à commencer par le concert du printemps dernier, programmé au moment où le gouvernement du Québec mettait un frein à toutes activités publiques. N’empêche, à peu près tout le monde a conservé son billet.

«On a quand même espoir que nos activités pourront reprendre en 2021», de souhaiter M. Desrosiers, qui entrevoit une reprise de ce grand concert de fin d’année en mai, avec la participation, tel que prévu, du violoniste Alexandre Da Costa.

Le président de la Fondation rappelait, par le fait même, que son organisme investit entre 30 000 $ et 40 000 $ par année dans le programme de la FMI. Ces fonds servent à l’achat d’instruments et de partitions, de même qu’à financer les sorties musicales des élèves.

L’engagement envers la jeunesse

Du côté du Club Optimiste, on réaffirmait l’engagement de l’organisme dans une foule de causes impliquant la jeunesse. Le président de la Fondation Optimiste Sainte-Thérèse, Roger Chartier, rappelait incidemment l’existence du Programme de bourses d’études qui distribuera, au printemps 2021, des dons totalisant 10 500 $. «J’espère que les étudiants de la FMI seront nombreux à s’y inscrire», a-t-il souhaité. Ceux-ci seront d’ailleurs mis au fait de la procédure dès le début de la prochaine année.

De son côté, le président du club thérésien, Robert Saint-Louis, invitait les élèves de la PST à s’inscrire au Concours jeunesse Optimiste, lequel se décline en différents volets permettant aux jeunes de faire valoir leurs talents en art oratoire, en essai littéraire et communication pour sourds et malentendants. Les bourses sont alléchantes et l’on peut trouver toutes les informations utiles au [www.optimiste.org].

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top