- PUBLICITÉ -
La danse du soleil

(Photo Yves Déry)

La danse du soleil

Musique

La nouvelle saison des Pique-niques du Village est maintenant lancée, cette série au concept rassembleur qui permet de découvrir moult artistes de musique du monde, de même que de passer du bon temps en famille. Sise dans ce petit parc à l’intersection des rues Saint-Louis et Blainville Est, la scène est entourée d’un public d’une belle humeur, les enfants s’en donnant à cœur joie à courir et à danser, leurs visages ornés de maquillages fantaisistes.

Qui de mieux donc pour inaugurer cette série estivale teintée d’exotisme que le Sénégalais Zale Seck, avec son enthousiasme et sa présence incroyables? On se rappellera que son dernier passage à la Place du Village, l’été dernier avec son ami Mathieu Mathieu, avait réjoui le public térésien, lui apportant un peu de soleil sous la pluie. Pluie qui avait d’ailleurs ironiquement regagné en puissance alors qu’il tentait de la chasser à l’aide d’une danse africaine magique! On peut toutefois affirmer que ce nouveau concert de Zale Seck a su triompher de la grisaille ambiante, puisque l’astre a finalement daigné se montrer en fin de spectacle, probablement attiré par les rythmes irrésistibles et dansants.

Zale Seck débute en douceur, d’abord seul en scène. Quitter son pays natal mais le retrouver dans sa terre d’accueil, dans les gens et les paysages, voilà la réflexion qu’il nous propose en musique, avant d’être rejoint par son orchestre. Percussions ensoleillées, basse appuyée et guitare festive se mettent désormais de la partie pour éveiller nos sens. Les pieds, les mains et les têtes battent la mesure dès le second morceau, et déjà Zale Seck descend au parterre pour se mêler à la foule. Retirant ses chaussures, ce qui fait bien rire l’auditoire, il se lance dans une danse sénégalaise enlevée avant de reprendre le micro pour nous dire son amour du Québec. Avec Le Québec que j’aime, il dresse un panorama coloré de la Belle Province sur un rythme auquel il est difficile de résister. La piste de danse se remplit d’ailleurs, à la demande de l’artiste, qui en profite pour enseigner à un public bon joueur une entraînante danse en ligne. Chansons en français et en sénégalais se succèdent sur des mélodies lumineuses et des rythmes endiablés, interprétés par des musiciens hors pair et visiblement heureux de jouer. Avec plaisir et émotion, Zale Seck nous raconte son pays natal et tente de nous apprendre quelques mots de sa langue d’origine.

Charismatique, chaleureux et accessible, Zale Seck aime se mêler à la foule qui lui rend bien son affection. On chante et danse avec lui, célébrant les différences et les similitudes des deux cultures, soulignant le fait que peu importe nos origines, nous appartenons avant tout à la même race humaine.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top