- PUBLICITÉ -
La Collection Loto-Québec à Blainville

De l’eau au moulin (médiums mixtes sur toile), de Nancy Bourassa.

La Collection Loto-Québec à Blainville

C’est la seconde fois que Loto-Québec vient accrocher quelques-unes de ses quelque 4 400 pièces à Blainville, dont une œuvre de Nancy Bourassa.

On pourrait facilement dire qu’il s’agit de l’exposition la plus relevée de la petite galerie adjacente à la bibliothèque municipale, avec 26 œuvres choisies parmi cette collection que l’on dit «à l’image de l’art québécois et de la créativité des artistes d’ici».

La petite histoire de la société d’État raconte que cette collection était initiée en 1979 avec un concours d’estampes, mais c’est en 1985 que le programme d’acquisition se mettait en place avec un budget de un centième de 1 % des revenus. Ça semble peu, mais ce sont tout de même 200 pièces par année qui s’ajoutent depuis.

Le conservateur Louis Pelletier nous rappelait, après six présidents chez Loto-Québec, que la règle est toujours demeurée la même, c’est-à-dire ne jamais agir sur le marché secondaire et spéculatif, mais plutôt d’acquérir tableaux et sculptures d’artistes québécois.

La collection a cette autre particularité de n’être pas réunie dans un lieu, mais plutôt dispersée dans différents locaux de Loto-Québec. «Peu importe les espaces de travail ou le statut de l’employé et quelle qu’en soit la valeur, tous les employés bénéficient de cet apport culturel», précise le conservateur.

Vous avez donc jusqu’au 4 novembre pour passer voir ces œuvres tirées d’une collection globalement évaluée à quelque 8 M$ et dont la très vaste majorité des créateurs sont encore vivants, comme Nancy Bourassa qui débutait, il y a peine quelques années, dans cette même salle d’exposition.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top